Rechercher dans ce blog

Les idoles

Les idoles, on pourrait en citer des centaines, mais en voici une liste non exhaustive:

  • L'argent (dîme etc.)
  • Le bien-être matériel, physique
  • Le ressenti psychique (p.ex. on se saoûle de chants d'adoration non-bibliques)

  • L'interprétation littérale des Écritures (créationnisme, "fin des temps", etc. [1])
  • Les traductions terrestres de la Bible (on en réduit la portée [2])
  • La version massorétique de l'AT, beaucoup plus récente que la version grecque

  • Le "leadership" dans les communautés chrétiennes (or, seul Jésus est leader)
  • Le pouvoir des "leaders", qui va jusqu'à la manipulation
  • La pensée unique dans une assemblée

  • Les "miracles" (qui en fait sont des signes du Royaume, et non pas à rechercher pour eux-mêmes)
  • Les objets "sacrés" (style "tissus bénis")
  • Le "don des langues", le "prophétisme", auxquels on donne trop d'importance

  • L'id[é]ologie, résultat de la peur de la confrontation avec la vérité
  • La théologie qui explique tout
  • La "tradition"

etc.

Lire aussi L'idolâtrie, en veux-tu, en voilà...

[1] P.ex. le règne terrestre de Jésus (que Judas attendait aussi...), l'attente d'un antichrist (au lieu de rechercher en soi des territoires intérieurs possédés par l'ennemi)

[2] P.ex. des éléments de dimensions supérieures réduits à des éléments temporels ("au commencement" à la place de "au principe de tout", "l'éternité" au lieu de "la plénitude"), des éléments spirituels ramenés à des éléments physiques (le pain "de ce jour" au lieu du pain super-substantiel), des formules vides ("naître de nouveau" à la place de "être [ré]généré d'en haut"), etc.


La Septante

Ce qui est indéniable:

  • C'est la plus ancienne de toutes les traductions
  • Elle a été la traduction de référence des Juifs avant l'arrivée de Jésus
  • Les apôtres et évangélistes ont utilisé cette version pour citer l'Ancien Testament
  • Elle est la Bible de la première Église
  • Elle fut la traduction de référence de l'Église pendant 600 ans
  • C'est sur elle que les Pères de l'Église ont fait leur commentaires


Malgré cela:

Les "spécialistes" nous disent que la version massorétique est authentique car écrite en hébreu, mais oublient de dire qu'elle date d'après J-C, et a été finalisée par les successeurs des pharisiens, chez qui les chrétiens n'étaient pas en odeur de sainteté

Un "Membre de l'Institut" a même écrit ironiquement (car pour défendre la version massorétique): "ne plus partir de la vénérable traduction des Septante, [...] n'était-ce pas menacer l'unité de l'Église, voire mettre en question l'autorité du Nouveau Testament qui en fait normalement usage ?"

Les "spécialistes" sont également dans le déni des dernières découvertes d'anciens textes hébraïques (manuscrits de la mer Morte), confirmant le grec de la Septante

Les "spécialistes" nous disent encore que l'Esprit saint n'est pour rien dans le fait que l'AT cité dans le NT l'est d'après la Septante... autant dire que le NT n'est pas inspiré... (et ce sont les mêmes qui disent que la Bible est inerrante...)

La vraie question est donc: La Bible est-elle inspirée par l'Esprit saint ?

Si c'est non, alors elle n'est qu'un livre de sagesse parmi d'autres

Si c'est oui, alors n'est-ce pas résister à l'Esprit de Dieu que d'affirmer que la version de l'AT qu'Il a choisie pour citer celui-ci dans le NT n'est pas la "vraie" version de l'AT ?


Lire aussi


Une lampe à nos pieds

Nous sommes des marcheurs dans la ville de ce monde et nous sommes souvent appelés à sortir dans ses ténèbres. Ne nous y aventurons jamais sans la parole qui donne la lumière, de peur que nous glissions avec nos pieds.

Chaque homme devrait utiliser la Parole [écrite] de Dieu de manière personnelle, pratique et quotidienne, afin qu'il puisse voir son chemin et voir ce qui s'y cache. Quand l'obscurité s'installe tout autour de moi, la parole du Seigneur révèle mon chemin comme une torche flamboyante.

Comme il n'y avait pas d'éclairage fixe dans les villes de l'est du pays, chacun avait l'habitude de se déplacer avec une lanterne pour éviter de tomber dans les égouts ou de trébucher sur les tas d'excréments qui parsemaient la route. C'est une image qui décrit notre cheminement spirituel: nous ne saurions trouver notre chemin ni éviter les obstacles si les Écritures, telles une torche flamboyante, ne l'éclairaient pas.

L'un des bénéfices les plus pratiques des textes sacrés est de nous guider dans notre vie quotidienne: ils ne sont pas là pour nous éblouir par leur éclat mais pour nous guider grâce à leurs instructions. Il est vrai que notre esprit a besoin d'être illuminé, mais nos pieds ont encore plus besoin d'une direction, autrement, nous tomberions tout entiers dans un fossé.

Heureux est l'homme qui s'approprie la Parole [écrite] de Dieu et qui l'utilise comme un réconfort et un conseiller, comme une lampe à ses pieds.

Charles Spurgeon


Dieu sait tout, et a toujours le dernier mot

L'hébreu n'a pas de voyelles: un mot peut par conséquent avoir de nombreuses significations.

Afin que la Bible soit compréhensible en tout lieu et à toute époque, Dieu a poussé les Juifs à la traduire en grec plusieurs siècles avant J-C. Cette version était destinée à la diaspora, qui ne parlait pas - ou peu - l'hébreu.

Cette traduction grecque était considérée comme la soeur jumelle de sa version hébraïque.

C'est cette version grecque qui est citée dans le NT lorsqu'il cite l'AT, y compris dans l'épître aux Hébreux.

Cependant, la version hébraïque continua d'évoluer, jusque vers 1000 après J-C.

C'est pourquoi, lorsqu'on lit dans l'AT un passage cité dans le NT, il y a parfois de grandes différences de texte, car nos AT sont traduits à partir de l'hébreu (pourquoi ? mystère...).

D'ailleurs, pendant des siècles, on enseignait que la version grecque inventait, car on se basait sur l'hébreu, bien plus tradif que la version grecque.

Ce n'est qu'avec la découverte de manuscrits hébraïques de la Mer Morte qu'on constata que le grec correspondait aux ancienne versions hébraïques.

Dieu avait prévu tout cela - c'est ainsi qu'Il inspira les Juifs de traduire l'AT en grec: on ne peut dès lors dire "le grec dit ceci, mais en hébreu on peut aussi dire cela", car les 2 versions étaient considérées comme identiques, et c'est la version la plus ancienne qui fait foi (soit la grecque, soit l'hébraïque ancienne). Et surtout on ne peut plus dire: la version grecque invente...

La Septante   /   LXX


Beaucoup préfèrent leur vérité à La Vérité

Pourquoi interpréter spirituellement les Ecritures ?

Tout ce qui existe n'est-il pas sous-tendu par l'Esprit de Dieu ? Et tout ce que fait l'homme ne naît-il pas d'abord dans son esprit ? Si on comprend le fonctionnement de Dieu et de l'homme, alors tout ce qui se passe sur terre devient compréhensible.

Vouloir ne considérer que ce que l'on voit autour de nous (donc les conséquences de ce qui se passe en l'homme) restreint notre vision des choses, qui devient très étroite, matérialiste, psychique, non spirituelle...

Ainsi, l'interprétation spirituelle de l'Apocalypse ne décrit pas avant tout des événements, mais décode les symboles qui s'y trouvent, qui représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

P.ex., si on se laisse prendre par l'ennemi, c'est bien parce que dans notre monde spirituel nous avons des attaches avec lui. L'approche spirituelle est donc complémentaire des explications qui mettent l'accent sur ce qu'on voit des conséquences de ce qui se passe en nous.


Pourquoi prendre en compte la Septante (LXX) ?

La LXX, AT grec, est plus ancienne de 1000 ans que le texte massorétique (AT hébreu).

C'est elle qui est citée majoritairement dans le NT, même dans l'épître aux Hébreux!

Les dernières découvertes de très vieux textes de l'AT en hébreu montrent que la LXX n'invente pas - ce qu'on croyait auparavant - mais correspond à ces vieux textes hébraïques.

Par ailleurs, chaque fois que l'hébreu est incompréhensible, les traducteurs utilisent la LXX - alors, pourquoi ne pas la prendre en compte pour traduire l'entier de l'AT ?


Pourquoi la plupart des chrétiens s'en tiennent-ils à des traditions ?

Parce que cela les rassure!

Non seulement les traditions, mais aussi leurs propres habitudes...

Ils diront p.ex. qu'ils tiennent à la traduction des Ecritures qu'ils ont toujours utilisée, même si on leur démontre qu'il existe de meilleures traductions.

C'est l'éternelle histoire de celui qui, au lieu de sortir de sa prison - dont la porte est ouverte - préfère la décorer...

Ainsi, malheureusement, beaucoup préfèrent leur vérité à La Vérité...



Le Message de la Bible

Finalement, après tout ce qu'on peut lire sur la Bible (dans des livres, sur internet), comment résumer son message de manière cohérente, qui tienne compte de tout son contenu, et nous en donne un fil rouge ?

Tout commence avec 2 arbres:

  • celui de la connaissance du bien et du mal
  • celui de la Vie

L'arbre de la connaissance du bien et du mal dénote un manque de foi: l'Homme veut connaître ce qui est bien ou mal dans ce qui lui arrive, lui arrivera ou lui est déjà arrivé.

Or, c'est la foi, qui sauve: vivre de l'arbre de la connaissance du bien et du mal mène par conséquent à l'errance dans le désert, les dérives de toutes sortes, et finalement à la Mort.

L'opposé de la Mort, la Vie, est représenté par l'Arbre de Vie: on fait confiance à Dieu, et on n'essaie pas de trier (juger) entre ce qui nous semble bon et ce qui nous semble mauvais - du moment que Dieu nous dit quelque chose, c'est bon pour nous, même si les apparences sont contraires.

Ces 2 arbres peuvent servir de fil rouge pour la compréhension de toute la Bible.

C'est pourquoi on trouve Jésus, Arbre de Vie, tout au long de l'AT, en plus du NT: il suffit d'ouvrir notre oeil spirituel pour Le voir dans tous ces "anciens" textes... Jésus sert donc de fil rouge principal pour toute la Bible.

Et du moment que tout est bien dans ce que Dieu nous donne, nous pouvons Le remercier, Le louer POUR TOUT ce qui nous arrive: cette louange permanente peut aussi servir de fil rouge (lisez l'histoire de Joseph dans l'AT, ou Job, etc., sans parler de tout le NT...).


Vous direz peut-être: "tout cela est bien beau, mais comment savoir ce qui est bien ou mal dans ce que je dois faire ?"

L'Homme voulant à tout prix savoir ce qu'il est bien et ce qu'il est mal de faire, Dieu lui a donné des commandements... non pas pour qu'il les suive, mais pour qu'il se rende compte qu'il ne peut pas les suivre (c'est le message de Paul), et afin qu'il demande de l'aide à Dieu, qui lui envoie l'Esprit saint qui produit en lui le vouloir et le faire selon la volonté de Dieu.

C'est là aussi l'Arbre de Vie, sachant par ailleurs qu'on peut aussi le traduire par "Bois de Vie", à savoir la Croix, qui a résolu tout le problème du Péché qui nous tire vers le bas, poids qui nous empêche de monter au Ciel et de faire la Volonté de Celui qui est Le Principe de tout ce qui existe.

Nous avons le choix entre la lettre et l'esprit, la loi et la grâce. La lettre de la loi tue, l'esprit de la loi fait vivre par la foi en la grâce de Dieu.

A vous de choisir...!


Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)


J'élève mes yeux vers les montagnes d'où vient mon secours (Psaumes 121:1)