Rechercher dans ce blog

L'obéissance

Quand la Bible demande d'écouter Dieu, elle entend par là Lui obéir.
Quand elle parle d'entendre Ses paroles, elle signifie par là qu'il faut les comprendre.

entendre => comprendre
écouter => obéir

Il est symptomatique de constater que quand un message, sous forme d'email ou de post sur un blog, parle d'obéissance, le nombre de désinscriptions à la "lettre de nouvelles" augmentent... c'est qu'en fait il y en a beaucoup qui ne se "sentent chrétiens" que pour l'ambiance qui règne dans une assemblée, ou pour se sentir avoir raison sur les autres, ou pour toute autre raison psychique...

La Bible qualifie le comportement psychique de diabolique : lorsqu'on favorise un comportement psychique, on favorise la division d'avec Dieu (diabolos = division, séparation).

Beaucoup de ceux qui adhèrent aux différents mouvements dits "chrétiens" le font de nos jours avec un esprit psychique, séparé de Dieu. C'est pourquoi les messages parlant d'obéissance ne sont pas les bienvenus.

Pourtant, et c'est là qu'est le paradoxe, « mon joug est aisé et mon fardeau est léger » (Matthieu 11:30) : obéir à Dieu, lorsqu'on n'a pas l'esprit enfumé de psychisme, est une joie!

Prenez mon joug sur vous, et apprenez de moi, car je suis doux et humble de coeur : vous trouverez alors le repos de vos âmes (Mat 11:29)


Obéir, c'est accepter de voir les choses telles qu'elles sont, et agir en conséquence

Prenons trois exemples :

1. La paix (Phil 4:7)

La paix n'est pas un sentiment extatique qui nous entraîne loin de la réalité

La paix, c'est être soi-même, c'est ÊTRE tout court, car Celui qui EST habite en nous : nous sommes alors ce pour quoi nous sommes venus à la vie

Nous ne sommes pas divisés, diabolos, mais nous sommes UN, corps âme esprit, et UN avec Dieu Père Fils Esprit

Obéir à Dieu, c'est trouver le repos en prenant ce joug qu'est la vraie paix

Alors, tout le reste vient de lui-même : vie de justice, de joie, de plénitude


2. Lui laisser nos soucis (1 Pierre 5:7)

C'est obéir à Dieu que de Lui laisser nos soucis

Nous ne sommes pas capables de prendre soin de nous-mêmes : Lui seul peut le faire parfaitement

Si nous sommes écrasés de soucis, nous sommes dans l'incapacité de faire quoi que ce soit qui puisse faire avancer le Royaume

Alors que légers, nous pouvons accomplir des choses qu'il nous semble impossible de faire lorsque nous sommes chargés


3. Le louer pour toutes choses (1 Thess 5:18)

C'est une obéissance précieuse que de louer Dieu POUR TOUTES choses

Non pas malgré toutes choses, mais POUR toutes choses

Non pas pour les choses que nous jugeons bien, mais pour TOUTES choses

Comment osons-nous prétendre être justes si nous décidons par nous-mêmes ce qui est bien et ce qui est mal ?

Dieu Lui seul sait ce qui est juste : être juste, c'est accepter ce que Lui nous donne

Remarquez que dans ces 3 exemples c'est Dieu qui agit : tout ce que nous avons à faire est de nous laisser porter par Lui, être, mais dans le but précis de faire ce que Dieu attend de nous.

source

Le jugement de Dieu

Le jugement résulte d'une peur, et la peur résulte d'un manque d'amour.

Or, Dieu est le Juge par excellence : est-ce à dire qu'Il a peur, et qu'Il manque d'amour ?

Prenons les choses dans l'ordre :

Si le jugement existe, c'est qu'une conséquence résulte d'une cause : on peut juger d'un événement par les causes qui l'ont produit. On dira par exemple qu'un tsunami s'est produit parce qu'un tremblement de terre sous-marin a eu lieu. Si on veut juger un événement, on recherchera donc la cause de cet événement.

Le jugement des êtres humains va plus loin que le jugement d'un événement : si le jugement des êtres humains est possible, c'est que l'être humain possède le libre arbitre. L'être humain peut décider de son chemin, et les conséquences seront fonction de son choix. Si on veut juger un être humain, on recherchera d'abord le choix qu'il a opéré, puis l'a fait agir d'une manière plutôt que d'une autre. Ensuite seulement on recherchera la cause profonde de ce choix, le pourquoi de ce choix.

Et c'est là que Dieu intervient en tant que Juge : Lui sait que l'être humain vit de son vieil homme, de son homme irrégénéré. Son jugement sera alors d'un type tout autre que le jugement humain - Il ne jugera pas par peur, mais par empathie envers l'être humain : Il se mettra à sa place.

C'est ce que Dieu a fait en Christ : Il est descendu dans notre monde pour S'identifier à l'être humain, et surtout montrer à l'être humain qu'Il l'aime. Christ a vécu les mêmes épreuves que n'importe quel être humain (lire Hébreux)

Le jugement de Dieu, c'est d'aimer l'être humain, de prendre sur Lui-même le jugement absolu exigé par les lois qui régissent cet univers (*), afin de libérer l'être humain : c'est cela, la justice/justification de Dieu. Mais comme Dieu se refuse à violer la liberté de l'être humain, ce dernier à le plein droit de refuser l'offre de Dieu, de vivre sans Christ.

Mais sans Christ, le jugement est devant nous.
Et avec Christ, le jugement est derrière nous.

En refusant l'offre de Dieu, nous montrons à l'évidence que nous nous jugeons et condamnons nous-mêmes.
En acceptant l'offre de Dieu, nous montrons que nous sommes déjà jugés en Christ.

Je ne suis pas venu afin de juger le monde, mais afin de sauver le monde (Jean 12:47)


Lire aussi : Juger ou apporter le salut ?


(*) Dieu ne peut pas violer les lois que Lui-même a mises en place (**) - c'est pourquoi Il a non pas violé ces lois, mais Il en a dévié la cible en prenant le jugement sur Lui-même...

(**) Les "miracles" ne sont pas une violation des lois de Dieu, mais une mise en oeuvre de la puissance potentielle de la création de Dieu. Nous n'utilisons en effet qu'une infime partie de ce que Dieu nous a donné de pouvoir sur le monde (et d'une certaine manière c'est peut-être heureux...)

source

Disciple

Demandez, et il vous sera donné - cherchez, et vous trouverez - heurtez, et il vous sera ouvert (Matthieu 7:7)

La foi est expérimentable

Demandez, et il vous sera donné - cherchez, et vous trouverez - heurtez, et il vous sera ouvert

Le disciple est celui qui apprend

Demandez, et il vous sera donné - cherchez, et vous trouverez - heurtez, et il vous sera ouvert

Le disciple accompagne Christ, apprend de Lui

Demandez, et il vous sera donné - cherchez, et vous trouverez - heurtez, et il vous sera ouvert

Cette relation, c'est la foi

Cette foi résiste à l'épreuve du temps

Le disciple accompagne Christ pour aller à Dieu

Christ n'est pas un but en soi : Il mène à Dieu

Comment savez-vous si vous êtes des chrétiens ?

Par l'extrait de baptême ? Quelle preuve!

Le chrétien sait qu'il est chrétien parce qu'il a vu, entendu, senti et vécu le Christ

(A. de Mello)

source

Présence de Dieu

Moi et le Père, nous sommes un (Jean 10:30)

Christ, qui vit en nous, veut être UN avec nous.
Christ est UN avec le Père : nous serons UN avec le Père si nous sommes UN avec Christ.
  • Ne vivons que pour cette Présence de Dieu!
  • Qu'Il soit le destinataire invisible, mais toujours présent, de nos pensées, paroles, actions
  • Utilisons chaque instant de la journée pour Le bénir, Le louer, L'adorer (prosterner notre ego devant Lui), L'aimer de tout notre coeur
  • Penser, dire, faire uniquement ce qui Lui plaît!

Le Fils ne peut rien faire de lui-même, sinon ce qu'il voit le Père faire, car quelque chose que celui-ci fasse, cela, le Fils aussi de même le fait (Jean 5:19)

Si Jésus a vécu ainsi, vit toujours ainsi, à combien plus forte raison nous aussi!
  • Ne faisons rien que nous n'ayons vu le Père faire!
  • Ne disons rien que nous n'ayons entendu le Père dire à travers Son Verbe!
  • Ne pensons rien que nous n'ayons vu, par l'Esprit, le Père penser!

Juger ou apporter le salut ?

Jean 12:47

Je ne suis pas venu afin de juger le monde, mais afin de sauver le monde


Juger, c'est prendre de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, décider par nous-mêmes ce qui est bien et ce qui est mal... Or, la Bible dit :

J'ai mis devant ta face la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction : Choisis la vie, afin que tu vives! (Deut 30:19)

Il s'agit de choisir entre la vie et la mort, et non pas de juger ce qui est bien et ce qui est mal en choisissant l'arbre de la connaissance du bien et du mal : Choisir la vie, c'est choisir l'arbre de vie.

Être sauvé, c'est être libéré de la chair, du monde et du diable.
En Actes 12:6 nous avons une illustration de cela : "cette nuit-là, Pierre dormait entre deux soldats, lié de deux chaînes - et des gardes, devant la porte, gardaient la prison"
Dans sa nuit, l'homme est entravé par la chair (chaînes), endormi par le monde (soldats) et enfermé par Satan (gardes)

  • or Christ a vaincu la chair en allant à la Croix (Gal 5:24)
  • et Christ a vaincu le monde (Jean 16:33) et nous sommes réveillés d'entre les morts (Eph 2:6)
  • et Christ a repris les clés de l'Abîme à Satan (Apoc 20)


TOUT EST ACCOMPLI

En plus de ces 3 libérations, Christ a aussi accompli la Loi, dans le sens où Il a montré le véritable but de la Loi, à savoir que le but de la loi est de nous montrer que décider par nous-mêmes ce qui est bien et ce qui est mal mène à la mort, et que ce qui compte c'est de vivre de Dieu (Gal 2:19) :
- Joseph vendu par ses frères, était-ce mal ou bien ?
- les malheurs de Job, était-ce mal ou bien ?
- la crucifixion, était-ce mal ou bien ?

Ce n'était ni mal ni bien, c'était des chemins menant à la Vie

Dans la Bible, tout est but : "afin que", "en vue de", "c'est pourquoi", etc.
Pécher, c'est au contraire viser à côté, manquer la cible, le but... et le seul moyen de ne pas rater la cible, c'est laisser Christ vivre en nous...

Il faut que lui croisse, et que moi je diminue (Jean 3:30)

Que ce ne soit pas ma volonté mais la tienne qui soit faite (Luc 22:42)
 


Concrètement


  • la libération de la chair laisse la liberté à l'Esprit de Dieu
  • la libération du monde laisse la liberté à l'Amour de Dieu
  • la libération du diable laisse la liberté à la Vérité de Dieu

 source

diabolos

Vous, vous êtes du père le diable, et vous voulez faire les désirs de votre père
Jean 8:44

Diable signifie littéralement qui divise :

  1. entre bien et mal
  2. entre Dieu et nous - il essaie de casser notre relation - foi - avec Dieu (*)
  3. entre nous et les autres - d'où les conflits (**)
  4. entre nous et nous-mêmes - schizophrénie


Judas, par exemple, était divisé (lire Jean 13:2 et Actes 1:18) :

  1. il jugea comme mal que Christ ne devienne pas un leader pour la libération du joug romain (il le livra soit par déception, soit pour Le forcer à montrer sa royauté)
  2. il préféra le royaume terrestre - règne de Dieu sur terre - au Royaume de Dieu - règne de Dieu sur notre terre intérieure
  3. il piochait dans la caisse du groupe des douze
  4. il était en conflit avec lui-même : c'est pourquoi il se donna la mort


Concrètement : l
e choix est simple : notre père est-il le diable - Principe de ce monde déchu - ou Dieu - Principe du monde sauvé ?

Chaque personnage de la Bible est une partie de nous : allons-nous laisser le Judas en nous mettre en oeuvre ses raisonnements de vieil homme concernant ce monde déchu, ou plutôt accepter que le Royaume n'est pas de ce monde, et mettre en oeuvre le véritable salut ?

  1. accepter que ce que nous qualifions de mal - maladie par exemple - peut être la main de Dieu qui veut nous montrer quelque chose
  2. accepter de laisser tomber toutes les couches de religiosité et superstitions qui nous coupent de Dieu
  3. accepter la réalité de Dieu, afin que les conflits cessent
  4. accepter le rassemblement de nous-mêmes


(*) Être coupé de Dieu, c'est être coupé de la Vie, de l'Amour et de la Vérité

(**) les conflits proviennent du fait que chacun se construit sa propre réalité, et y tient dur comme fer - si chacun acceptait la réalité de Dieu (pas une religion, mais la relation avec Dieu), on serait sur le même terrain, et les conflits cesseraient

source

Le Seigneur des agneaux

L'Eternel, Dieu de plénitude, est notre berger, le Seigneur des agneaux :

  • rien ne nous manque
  • avec Lui, nous sommes dans le Repos paisible
  • en Lui, notre âme est restaurée, car ajustée à Lui
  • Il nous protège des saigneurs d'agneaux, nous guide : pas de crainte à avoir!
  • Il nous rend victorieux des épreuves, en la plénitude de son Esprit saint
  • à tel point qu'Il nous poursuit de bonheur et de grâce, en tout temps
  • et Il nous accueille dans Sa maison pour tous jours

(source : Ps 23)

Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)


J'élève mes yeux vers les montagnes d'où vient mon secours (Psaumes 121:1)