Rechercher dans ce blog

Une vision

J'étais sur une plate-forme, sur les hauteurs. Jésus était à côté de moi. Il me montra du doigt, dans la plaine, un labyrinthe géant, composé de murs, entre lesquels circulaient des personnes. Chaque fois qu'elles abordaient un tournant du labyrinthe, ces personnes croyaient avoir fait un pas supplémentaire vers la liberté. Mais le labyrinthe ne comprenait aucune sortie. Jésus tendit le bras : ceux qui regardaient vers le ciel pouvaient voir Sa main, qui s'approchait d'eux et sur laquelle ils pouvaient monter. Il fallait changer de dimension pour sortir du labyrinthe.

Puis son bras se transforma en branche, qui se tendait vers le labyrinthe qui était devenu un arbre sur les branches duquel grimpaient des personnes. Moi-même j'étais sur l'arbre auquel appartenait la branche tendue, Jésus Lui-même, Arbre de Vie, qui tendait ses branches vers celles de l'autre arbre, celui de la connaissance du bien et du mal. Chaque fois que quelqu'un changeait de branche, il croyait avoir trouvé la vérité. Ces branches s'appelaient Athéisme, Religion, Philosophie, etc. Les sous-branches de Religion étaient les différentes dénominations. Chaque fois que quelqu'un changeait de sous-branche de Religion, il croyait avoir enfin trouvé la vraie religion. Mais il était en fait toujours dans le même arbre, celui de la connaissance du bien et du mal. Ceux qui étaient arrivés au bout d'une (sous-)branche pouvaient soit sauter sur une autre (sous-)branche, soit sauter sur une branche tendue par Arbre de Vie, faite du bois de la Croix.

Puis le premier arbre s'affaissa comme s'il fondait, et devint une étendue stagnante de feu et de soufre dans lequel disparurent ceux qui n'avaient pas accepté de sauter sur une branche d'Arbre de Vie. Toutes les branches du premier arbre n'étaient maintenant plus distinctes, toutes étaient feu et soufre fondu. Je me rendis compte alors que je survolais cet étang, que l'Arbre de Vie s'était transformé en Nouvelle Jérusalem descendant du ciel, et que chacune de ses branches était une demeure de la maison du Père.

Reçu le 29 décembre 2013
         

Psaume 23


Un psaume pour David


Le Seigneur s'occupe de moi comme un berger


Et rien ne me manque

Il a dressé ma tente en des lieux de tendres pousses

Il m'a nourri d'eaux de repos

Il a réorienté le souffle de ma vie vers le haut

Il m'a guidé sur des chemins de justice, à cause de son nom

Ainsi, même si je dois aller au milieu de l'ombre de la mort, je ne serai pas effrayé par le mauvais, car tu es avec moi

Ta houlette et ton bâton sont mon secours

Tu as préparé devant moi une table, en face de ceux qui m'accablent

Et tu as oint ma tête d'huile, et ta coupe m'enivre d'excellence

Et ta grâce me poursuit tous les jours de ma vie, et ma demeure est dans la maison du Seigneur pour la durée des jours


(Traduction à partir de la Septante)

Livre de l'Apocalypse : fiche descriptive

Titre du livre Apocalypse (du grec)
Révélation (traduction courante)
Dévoilement (trad. littérale)
Il est étonnant que ce livre, qui signifie révélation, dévoilement, passe pour un texte obscur...
Auteur Christ Révélation du Christ Jésus, que Dieu lui a donnée...
Destinataires Toi...
Moi...
Nous tous...
Les convertis, pour leur enseignement, les inconvertis, pour les appeler à la conversion
Date de rédaction De toute éternité...
Lieu de rédaction Le Ciel
Langue originelle La langue de l'Esprit Compréhensible uniquement par l'Esprit
Genre littéraire Spirituel Accessible uniquement par l'Esprit
Interprétation Spirituelle Les paroles de Dieu sont Esprit et Vie (Jean 6:63)
Thème Jésus-Christ est le maître de l'univers, en étendue et dans le temps Il veut être maître de ton histoire
Portée Universelle
Enjeu La Vie éternelle
But Le Salut Vivre de l'Arbre de Vie
Contenu Qui est Jésus...
Qui tu es...
Ta relation avec Lui...

Le texte Le texte traduit des écritures ne reflète pas toujours le grec original, (trop) souvent à des endroits clés L'interprétation spirituelle des écritures à partir du texte grec original a pour conséquence que beaucoup de difficultés, source de contradictions, disparaissent...

A propos de Paul Washer

A plusieurs reprises nous (bibletude.org) avons publié des vidéo de Paul Washer :
Or, nous sommes les premiers à enseigner (*) que faire la morale, comme semble le faire Washer, n’est pas biblique. Cependant, et c'est le but de cette communication, nous tenons à affirmer que Washer ne fait pas de la morale, mais qu'il insiste sur le fait qu’en tant que filles et fils de Dieu nous avons un comportement minimal à respecter, dicté par le St-Esprit. Le fait d'être engendrés d'en-haut porte des fruits, que certains appellent "morale", mais que Dieu appelle "fruits de l'Esprit", issus de l'Esprit de la grâce du salut.

(*) Voici ce que nous enseignons :

Voici la version amplifiée et commentée des principaux points des communications ci-dessus, qui ne contrent pas les enseignements de Washer, mais au contraire, les confirment et les amplifient :

La religion dit : "Fais tout ce que tu peux pour que Dieu t’aime!"
La foi dit : "Fais tout ce que tu peux parce que Dieu t’aime"
La foi me dit : crois seulement. Je n'ai donc rien à faire de moi-même, de ma propre initiative, mais seulement à croire en Celui qui peut tout. Seule la foi est agréable à Dieu, et les actes en sont le fruit normal, issus de l'Esprit et non de notre propre fond. Faire tout ce que l'on peut, c'est donc avant tout ÊTRE (le reste suit...).

La religion dit : "Fais le bien pour être sauvé!"
La foi dit : "Fais le bien parce que tu es sauvé"
La foi me dit que c'est parce que je crois en Jésus-Christ que je vis déjà la Vie de Dieu bien qu'étant encore sur la terre. C'est par Jésus-Christ que je vis, parce que c'est par Sa Vie en moi que je vis dès maintenant dans l'Eternel par la foi. La foi ne me dis pas de faire, mais fait en moi, me montre qu'en ne faisant rien de par ma volonté propre, je vis dès maintenant la Vie d'en haut par un Autre : Jésus-Christ. Je fais alors tout naturellement le bien, parce que le salut en moi agit dans ce sens.

La religion dit : "Acquiers la foi!"
La foi dit : "Tu as la foi parce que tu as été sauvé"
La foi me montre qu'elle seule me permet de croire et d'être agréable à Dieu. La foi est un don du Dieu Sauveur et par elle je peux voir dans l'Eternel. La foi me montre que je vis déjà dans la Vie éternelle, quoi qu'étant encore sur la terre. Jésus est en moi et moi en Lui, du fait qu'Il est Salut.

La religion dit : "Fais ceci et cela pour avoir la Vie"
La foi te pousse à faire ceci et cela parce que Dieu te donne la Vie, du fait que la foi est relation étroite avec Dieu.
La foi me lie à la Vie de Dieu par Jésus-Christ. C'est par la foi que je vis la Vie de Dieu par Jésus-Christ. Et cette Vie produit d'elle-même de faire ceci et cela.

La religion dit : "Aie foi en Dieu pour qu'Il agisse!"
La foi consiste en ce que Dieu a déjà agi et qu'elle le sait, le voit avec ses yeux spirituels.
La foi me permet de voir qui est Jésus et de vivre par Lui seul. C'est par la foi en Lui qu'Il agit en moi.

La religion dit : "Tu seras sauvé quand tu seras parfait!"
La foi dit : "Tu es sauvé, car tu es parfait, du fait que Dieu te complète"
La foi permet de voir Celui-là seul qui est parfait et de vivre en Lui par Lui et pour Lui par la foi uniquement. Tu n'as pas besoin d'être parfait, car Lui te parfait.

La religion dit : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur!, de toute ta pensée!"
La foi dit : "Cet amour consiste non pas en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'Il nous a aimés et qu'Il a envoyé son fils comme victime expiatoire pour nos péchés. Alors nous pouvons l'aimer de tout notre coeur et de toute notre pensée..."
La foi me lie à Celui qui est le seul à avoir mené au but toute la loi une fois pour toutes. Je ne cherche plus à obéir à l'ordre de la lettre mais j'observe désormais Celui qui a déjà mené Sa Loi au but d'une manière parfaite.

La religion dit : "Maudit soit quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, pour le mettre en pratique!"
La foi dit : "Heureux ceux et celles dont les iniquités sont pardonnées, et dont les péchés sont couverts!"
La foi me montre que je n'ai rien à faire et que je ne peux rien faire par la loi remplie de commandements et d'obligations, mais que par Jésus-Christ, je peux voir, observer Sa Loi, sans aucun ordre. Parce que la foi ne me dit pas, en priorité, de faire, mais de croire en priorité. Le faire vient ensuite, par Christ en moi.

La religion dit : "Le salaire du péché, c'est la mort!"
La foi dit : "Le don gratuit de Dieu, c'est la Vie Éternelle en Jésus-Christ, notre Seigneur"
La foi qui me lie à Christ me montre la Parole de vérité quand il est écrit : la puissance du péché c'est la loi. Ainsi, ce n'est pas par la loi que je suis justifié mais par la foi en Jésus-Christ. La loi me pousse à pécher et me mène à la mort, mais la foi me permet de voir, de comprendre et de vivre par Celui qui est la vérité et qui a mené au but toute la Loi grande et belle de Dieu selon l'Esprit et non selon la lettre écrite sous ordre.

La religion dit : "J'exige la sainteté!"
La foi dit : "Je donne la sainteté"
La foi me montre Celui qui est pur, saint, et sans péché par lequel je vis en me liant à Lui.

La religion dit : "J'impose à l'esclave un travail contre son gré!"
La foi dit : "Je gagne le service d'un fils libre, d'une fille libre, qui sert par amour"
La foi me permet de devenir réellement libre en Jésus-Christ parce que la loi n'a plus son pouvoir sur moi en ce que Jésus-Christ m'a libéré de cette loi qui me rendait esclave par son commandement d'obligation et qui me menait à la mort.

La religion dit : "Les bénédictions sont le fruit de l'obéissance!"
La foi dit : "L'obéissance est le fruit des bénédictions"
La foi me montre que mon Père ne me donne pas d'ordre, mais qu'Il se révèle à moi par Son Fils sans aucun commandement, mais par la foi qui nous lie. Ainsi je ne fais qu'un en Christ, et je n'entends plus l'ordre à travers mon Seigneur mais une relation proche, intime, naturelle, comme un père envers son enfant. La foi ne me pousse pas à regarder aux bénédictions, mais à voir le Fils et à le connaître en vérité par sa Parole de grâce et de vérité qui attire naturellement. Ce n'est pas pour les bénédictions que j'obéis, mais les bénédictions me révèlent l'amour du Père, qui devient le moteur de mes actions.

La religion dit : "Le repos est la récompense du travail!"
La foi dit : "Le travail se fait dans le repos, la paix de Christ"
La foi me montre que mon repos est en Jésus-Christ en ce que ce n'est plus moi qui fais mais Lui qui fait en moi. Ce que les autres voient comme travail de ma part, moi je le vis comme repos en Christ.

La religion dit : "Le salut est un salaire!"
La foi dit : "Le salut est une grâce"
La foi me montre que le salut c'est Jésus-Christ. Il est en moi et moi en Lui hier, aujourd'hui et demain. Il ne se mérite pas : Il se donne gratuitement.

La religion dit : "Travaillez à votre salut! (faites quelque chose pour être sauvés!)"
La foi dit : "Mettez votre salut en oeuvre (vous êtes sauvés : montrez-le! produisez des fruits qui en sont dignes! : Christ le fera en vous!)"
La foi me permet de croire en Jésus-Christ qui fait tout. Je n'ai donc rien à montrer volontairement, à produire où à prouver de moi-même, mais seulement à croire en Celui qui peut faire ce que je ne peux pas faire. Je montrerai donc naturellement que je suis sauvé car ce Salut est en moi et mes actions - en fait celles de Christ en moi - sont le révélateur de ce Salut.

La religion dit : "Faisons des projets pour l'oeuvre de Dieu!"
La foi dit : "Christ est mon Projet!"
La foi me montre que Jésus n'a pas de projet, parce que tout est déjà accompli dès le commencement. Tout est déjà fait. Je vis dans l'Eternel dès maintenant par la foi en Jésus : Christ, mon projet de Vie.

La religion dit : "Le Père punira les sauvés qui pèchent!"
La foi dit : "Les sauvés qui ont péché se réfugient dans l'intimité du Père"
La foi montre qu'à la base ce n'est pas le péché qui mène à la mort mais que c'est la loi dans laquelle se trouve le commandement qui pousse à pécher en exigeant l'obéissance à l'ordre de la lettre écrite. Si la loi n'a plus de pouvoir sur moi parce que la foi en Jésus-Christ m'a libéré de cette loi, je suis alors rendu libre du péché. Car sans loi, il n'y a pas de péché. C'est parce que je vis par la foi en Jésus-Christ que je vis déjà dans l'Eternel. Quiconque vit déjà la Vie éternelle par la foi n'est plus poussé à pécher parce qu'il a été libéré de cette loi qui pousse à pécher, par la foi en Jésus-Christ. Mais s'il pèche par inadvertance, il sait où est son Refuge.

La religion dit : "Heureux les pauvres en esprit!"
La foi dit : "Heureux les mendiants d'Esprit, qui ne se lassent pas en Sa Présence!"
La foi montre que par Jésus-Christ, l'Esprit est toujours présent, et qu'Il ne cesse de se lier à notre esprit par la foi. Mendier l'Esprit, c'est s'ouvrir à l'Esprit déjà présent.

La religion dit : "Il faut se vider pour être saint"
La foi dit : "Pour se remplir d'Esprit Saint, il faut libérer l'esprit humain"
La foi permet de voir, d'entendre, de comprendre ce que l'Esprit dit à notre esprit par la foi qui les lie. Si l'esprit d'un homme entend et voit l'Esprit de Dieu, celui-ci a donc déjà été libéré de la loi qui l'accusait, qui l'obligeait et qui le rendait esclave du péché, par la foi en Jésus-Christ. Encore faut-il que notre esprit soit libéré du message parfois encore incrusté qui empêche de voir cette réalité glorieuse.

La religion dit : "Tuez le pécheur!"
La foi dit : "Le pécheur est mort à la Croix! Aimez le pécheur, et haïssez le péché!"
La foi en Jésus-Christ montre que Jésus est sans péché, qu'Il est pur, vrai, saint, et qu'Il est la vérité. La foi me permet de ne pas marcher sous cette loi qui me pousse à pécher et qui me mène à la mort. Car la foi s'oppose à la loi. Jésus n'a jamais été un pécheur, Il est le Fils de Dieu, sans péché. Sinon, Il n'aurait pu mener au but la Loi parfaite de Dieu sur la terre. Etant en Lui sur la Croix, nous, pécheurs, somme morts avec Lui, le sans péché. Nous aimons alors ceux qui sont encore pécheurs pour leur apporter la bonne nouvelle du Salut, sachant que leur péché est cloué à la croix.

La religion dit : "Fais!"
La foi dit : "C'est fait!"
La foi me montre que tout est déjà fait par Jésus-Christ, et que Jésus est en moi et moi en Lui. Je n'ai donc rien à faire ou à produire pour mériter quoi que ce soit.

Être chrétien, c’est de la religion.
Tout dépend si le chrétien croit par la foi en Jésus-Christ ou s'il cherche à produire, à faire, à obéir à l'ordre de la lettre écrite. Dans le premier cas, le chrétien est un chrétien qui se lie à Jésus-Christ par la foi, et donc à la vérité de la Parole qui se voit dans l'Eternel au lieu de se lire selon la lettre. Dans le second cas, le chrétien est un religieux sous la loi qui pense que pour plaire à Dieu il doit faire ce qu'il lit dans sa bible, ou ce qu'il entend dire de son pasteur, par obligation. Ce religieux ne croit donc pas par la foi parce qu'il cherche à faire ce qui est déjà fait par un Autre.

Être en étroite relation avec Christ, c’est de la foi.
La foi lie Jésus-Christ à l'homme et l'homme à Jésus-Christ.

La vie est relation : Christ est LA Vie.
A quoi bon « suivre la religion » si on n’a pas en nous ce qui en fait la force, à savoir : Christ en nous ?

La foi c’est plus que croire qu’il y a un Dieu.
La foi c'est croire que le Père et le Fils ne font qu'un, et qu'ils vivent en moi par l'Esprit qui ne fait qu'un avec eux.

La foi c’est plus qu’une croyance.
La foi c'est croire en Celui qui se révèle à moi, qui vit en moi.

La foi c’est plus qu’une connaissance.
La foi c'est un lien qui me permet de voir et de connaître le Fils par le Père.

La foi c’est plus qu’une confiance.
La foi c'est voir avec de nouveaux yeux la Parole qu'est Christ.

La foi est relation avec Dieu, par Christ qui vit en nous par Son Esprit.



Lorsqu'il est dit que Jésus a accompli la loi, la traduction correcte est qu'Il l'a menée à son but. Et comme Paul le dit dans Romains, le but de la loi est pédagogique, à savoir :
  • montrer que l'être humain ne peut l'appliquer
  • conduire à la grâce, au salut
Pourquoi cette pédagogie ? Parce que l'âme (Eve) a tendance a vouloir donner des ordres à l'esprit (Adam). Or, l'ordre normal des choses est que l'Esprit de Dieu dirige l'esprit de l'homme, qui lui dirige l'âme ("femmes, soyez soumises..."). Du fait que l'âme, afin d'avoir un ascendant sur l'esprit, veut savoir ce qui est bien et ce qui est mal (le fameux arbre de Genèse), Dieu dit : OK, voici des commandements, accomplis-les! La suite, on la connaît, et Jésus est venu montrer que l'échec (le péché) à l'accomplir montrait que cet arbre était à rejeter, et que nous avions à prendre de l'Arbre de Vie (littéralement : le bois de Vie - d'où la Croix).

Pourquoi ne devons-nous pas savoir ce qui est bien et ce qui est mal dans ce qui nous arrive chaque jour ? L'histoire de Job nous le montre, ainsi que l'histoire du Joseph de l'AT, et bien entendu celle de Jésus : ce qui nous paraît mal (malheurs de Job et de Joseph, la Croix : "arrière Satan" dit Jésus à Pierre...) peut être le plan de Dieu pour le bien, et réciproquement.

C'est pourquoi la loi s'opposera toujours à l'Evangile, à la Bonne Nouvelle de la grâce et du salut.
         

Derniers articles bibletude

blogetude

Livre de l'Apocalypse

Nouvelles du Ciel

Y a-t-il une Vie avant la mort ?

Elles/ils témoignent

Surtout ne lisez pas ce blog :-)

Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)
Ce n'est pas nous qui lisons la Bible, mais c'est la Bible qui nous lit!


J'élève mes yeux vers les montagnes d'où vient mon secours (Psaumes 121:1)
La raison d'être de la chrétienté (Église établie, institutionnelle)
est de rendre si possible le christianisme impossible
(Kierkegaard)
  Une citation de C.S. Lewis   Si je découvre en moi un désir que nulle expérience au monde ne peut satisfaire,
l'explication la plus plausible est que j'ai été créé pour un autre monde