Rechercher dans ce blog

Tout ce qui n'est pas éternel est éternellement inutile (C.S. Lewis)

Libres!

Le dilemme

Le NT (Paul) nous dit que notre vieil homme est mort.
Or, la réalité nous montre que nous continuons de pécher (de manquer la cible),
alors que nous devrions être parfaits (au but).

Où est le problème ?

N'essayons pas de résoudre ce dilemme comme les Galates (3:1), qui essayaient de vivre par les oeuvres de la Loi : c'est en effet Christ en nous qui doit être notre moteur, et non pas nous-mêmes ("notre chair").

Mais commençons par le commencement

Pour notre salut, c'est Christ qui a tout accompli.
Lorsque Dieu l'a vu en croix, c'est nous qu'Il a vus.

Lorsqu'à présent Il nous regarde, c'est Christ qu'Il regarde.
Nous sommes Ses héritiers.

Il en est de même pour notre marche

A la croix, notre vieil homme est mort avec Christ.
Il a été enterré avec Christ.

Et notre Nouvel Homme est ressuscité avec Christ.
L'héritage est à disposition.

Encore faut-il l'utiliser, par la foi

A quoi sert un héritage, si nous ne l'utilisons pas ?
Voyez-vous morts-du-fait-du-péché, d'une part
Vivants d'autre part pour Dieu en Christ Jésus
(Rom 6:11)

"Voyez-vous morts-du-fait-du-péché" : par la foi

De même que, lorsque nous avons peur, cette peur est surmontée par notre foi - car l'amour jette dehors la peur - par cette même foi vivons avec la conviction que notre vieil homme est effectivement mort, car IL EST MORT, et laissons Christ vivre Sa Vie en nous.

Soyez parfaits!

Parfait veut dire au but, complet, ou plutôt complété - par Christ, Nouvel Homme.

Soyez libres!

Plus nous laissons Christ prendre les rênes de notre vie, plus nous sommes - paradoxalement - libres!

Le pire en pire contre-attaque

Ah, vieil homme, quand tu nous tiens !

1. NBS = une traduction dangereuse, disent certains - pour la simple raison que cette traduction vivante les gêne aux entournures, du fait qu'elle dit ce que les mots veulent réellement dire (les 3 exemples cités dans l'article concerné le démontrent...).

2. La grande mode actuellement (mais ce n'est pas si nouveau que cela...), tant philosophiquement que scientifiquement, est de nier le libre arbitre, sous prétexte que tout s'explique par la chimie du cerveau. C'est comme si on niait les ondes radio du fait que l'appareil qui les transforme en son est formé de molécules... Cet article par contre présente la donnée du problème de manière très judicieuse (*).

3. Dans cet article nous montrons que si nous adoptons des traditions extra-bibliques, la moindre des onces d'honnêteté devrait consister à le reconnaître, plutôt que de dire "la Bible seule !" tout en ayant des traditions qui la contredisent. Les catholiques, eux, "s'en sortent" en avouant ouvertement leur attachement à des traditions non-bibliques.

Christ est chemin et vérité et vie
Certains préfèrent le pseudo-chemin (esprit religieux)
et la pseudo-vérité (dogmes extra-bibliques)
et la pseudo-vie (celle du vieil homme)

A vous de choisir !

Lire également: Le sens des mots

(*) ...et résout en partie l'énigme exposée dans cette vidéo

Le coeur de l'évangile

Quel est le coeur de l'évangile ?

Celui qui n'a pas connu le péché, il l'a fait pour nous péché, afin qu'en lui nous devenions justice de Dieu
(2 Cor 5:21)

Ces 15 mots grecs ont un sens: Il - Dieu - a fait Jésus devenir péché.

Que veut dire "Il a fait Jésus devenir péché" ? ça n'a qu'un seul sens:


  • Il l'a traité comme s'il avait commis tous les péchés commis par toutes les personnes qui ont cru - alors qu'en fait il n'en a commis aucun.
       
  • Cloué à la croix, il était d'une sainteté incomparable, il était l'agneau sans tache, il n'a jamais été pécheur pour une fraction de seconde, il était le Dieu Saint sur la croix.
       
  • Mais Dieu l'a traité comme s'il avait vécu ma vie. Dieu a puni Jésus pour mes péchés - et à l'inverse Il m'a traité comme si j'avais vécu sa vie.


C'est la grande doctrine de la substitution, et de cette doctrine découle toute la Réforme de l'Eglise qui est au coeur de l'Evangile.

Et ce que vous obtenez, c'est le pardon total couvert par la justice de Jésus-Christ.

Quand Il regarde à la croix Il vous voit - et quand Il vous regarde Il voit Christ.

John MacArthur

Tout est sous Son contrôle

Nous savons d'ailleurs que Dieu
fait tout travailler ensemble
au bien de ceux qui l'aiment,
qui sont appelés selon son projet
(Romains 8:28)

Seules les âmes fidèles croient que Dieu dirige lui-même les circonstances de leur vie.

Nous prenons bien des libertés à l'égard des circonstances que nous traversons,
et, malgré nos belles déclarations,
nous ne croyons pas vraiment que Dieu en est le Maître.

Nous agissons tout à fait comme si c'étaient les hommes qui dirigeaient les événements de notre vie.

Etre fidèle en toutes circonstances, c'est reconnaître une seule autorité, celle du Seigneur.

Lorsque Dieu met brusquement fin à tel concours de circonstance,
alors seulement nous découvrons qu'il avait tout préparé.

Nous n'avons pas compris ses intentions, et ces circonstances particulières ne se reproduiront plus.

C'est ici la pierre de touche de notre fidélité.

Si nous apprenons à louer Dieu dans les circonstances difficiles,
il pourra nous en délivrer quand il le voudra, en un instant.

Tout, pour qu'Il règne (extrait du message du 18 décembre)

Le royaume de Dieu est au-dedans de vous


Mon Royaume n'est pas de ce monde
Jean 18:36

Ce qui fait le plus de tort aujourd'hui à la cause de Jésus-Christ,
c'est une conception de l'oeuvre chrétienne
qui n'est pas inspirée par le Nouveau Testament.

On insiste sur les notions modernes
d'effort soutenu, d'énergie, d'action, de rendement,
au détriment de la vie intérieure.

On insiste sur ce qui n'est pas important

Jésus a dit :
Le Royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards...
car voici, le Royaume de Dieu est au-dedans de vous,
ce qui signifie qu'il est caché dans notre coeur.

Un chrétien "actif" vit trop souvent "en vitrine"

Pourtant c'est quand nous sommes seuls,
dans le secret de la communion invisible avec Dieu,
que nous pouvons recevoir la puissance de vie.

Il faut que nous échappions à l'influence néfaste
qu'exerce sur nous l'esprit du monde religieux
dans lequel nous vivons.

Dans la vie de notre Seigneur, il n'y a jamais eu
de hâte, de précipitation, d'activité fébrile, dont nous faisons tant de cas,
et le disciple doit être comme son Maître.

Le principe essentiel du Royaume de Jésus-Christ
est la communion personnelle avec Lui,
et non l'efficacité aux yeux des hommes.

Ce n'est pas l'organisation d'activités pratiques
qui prépare au service de Dieu,
mais le fait de se laisser pénétrer par Dieu.

Vous ne savez pas où Dieu vous placera, ni quel effort il vous demandera.

Si vous gaspillez votre temps dans une activité débordante,
au lieu de vous retremper dans les vérités éternelles de la Rédemption,
vous craquerez lorsque le moment de l'effort sera venu.

Mais si vous mettez à profit le temps qui vous est donné
pour être enraciné et fondé en Dieu,
vous aurez la force de rester fidèle, quoiqu'il arrive.

Message Tout, pour qu'Il règne, du 19 octobre


Traduction automatique

Derniers articles bibletude

blogetude

Livre de l'Apocalypse

Nouvelles du Ciel

Y a-t-il une Vie avant la mort ?

Elles/ils témoignent

Surtout ne lisez pas ce blog :-)

Contactez-nous

Nom

E-mail *

Message *

Ce n'est pas nous qui lisons la Bible, mais c'est la Bible qui nous lit! (bibletude)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)


J'élève mes yeux vers les montagnes d'où vient mon secours (Psaumes 121:1)
La raison d'être de la chrétienté (Église établie, institutionnelle)
est de rendre si possible le christianisme impossible
(Kierkegaard)