Rechercher dans ce blog

Qui est Dieu ?

Dieu est un Esprit infiniment heureux,
c'est pourquoi approchons-le avec joie!

Il est un Esprit d'une infinie majesté,
c'est pourquoi venons devant lui avec respect.

Il est un Esprit infiniment élevé,
c'est pourquoi offrons nos sacrifices d'action de grâce
avec la plus profonde humilité...

Dieu est infiniment saint,
approchons-le donc avec pureté.

Il est infiniment glorieux,
reconnaissons son excellence dans tout ce que nous faisons
et dans nos mesures contribuons à sa gloire,
en ayant les objectifs les plus élevés lorsque nous l'adorons.

Dieu est infiniment provoqué par nos oeuvres,
offrons donc notre culte par le biais d'un médiateur
qui nous donne la paix et qui intercède pour nous.

Stephen Charnock (1628-1680)

Quelques précisions utiles concernant les versions de l'AT

Le TM (Texte Massorétique) est l'AT (en hébreu) des judéo-chrétiens actuels.
Il a été finalisé après J.-C. (ajout de voyelles au texte hébreu originel) par les successeurs des pharisiens.
Nos AT actuels sont traduits à partir de cette version, mais lorsque l'"hébreu est obscur", lit-on souvent en notes de bas de page des bibles d'étude, c'est le texte de la LXX/Septante qui est pris en compte.


La LXX (Septante) est l'AT (en grec) des premiers chrétiens.
Elle a été traduite en grec avant J.-C. par les Juifs à partir du texte hébreu originel.
Elle était considérée comme la version jumelle de la version hébraïque originelle - elle était même lue dans les synagogues.
Dieu a en effet décidé de fixer le texte en grec, car les termes hébreux, sans voyelles, sont sujets à des interprétations diverses, et Dieu voulait que les versets concernant le Messie qui allait venir soient clairement exprimés.

C'est ce texte (LXX) que l'Esprit saint a utilisé dans le NT lorsqu'il cite l'AT (y compris dans la lettre aux Hébreux).

Dans nos AT actuels, la majorité des traducteurs ont cependant opté pour le TM, et accessoirement pour la LXX lorsqu'ils ne pouvaient faire autrement.




Quelques exemples

Amos 9:11-12

LXX (Septante)
En ce jour-là, je relèverai le tabernacle de David, qui était tombé ; j'en réparerai les brèches, j'en réédifierai les ruines, et je le restaurerai comme il était dans les anciens jours, afin que le reste des hommes et tous les gentils, par qui mon nom a été invoqué, me cherchent, dit le Seigneur qui fera toutes ces choses.

TM (Texte Massorétique)
En ce temps-là, je relèverai de sa chute la maison de David, J'en réparerai les brèches, j'en redresserai les ruines, Et je la rebâtirai comme elle était autrefois, afin qu'ils possèdent le reste d'Edom et toutes les nations sur lesquelles mon nom a été invoqué, Dit l'Eternel, qui accomplira ces choses.

Le texte de la LXX est cité par Jacques en Actes 15:16 et suivants.

Jacques a utilisé un texte hébreu plus proche de l'original que le TM [...] qui a aussi servi de base à la Septante. Il est même possible que le TM ait été influencé par la controverse anti-chrétienne (qui était opposée à l'introduction des non-Juifs dans le salut) (Encyclopédie des difficultés bibliques - Évangiles et Actes - page 702).

Comme c'est Jacques, chrétien judaïsant, qui cite ce texte, on ne peut pas le soupçonner d'en tordre le sens - au contraire : il cite la Bible hébraïque de l'époque, antérieure au texte massorétique, et dont la LXX est la traduction grecque.

De toute manière, Jacques ne se serait pas permis - et les pharisiens présents ne lui auraient pas permis - de citer un texte non conforme à l'original hébreu, d'autant plus que son argument reposait sur cette citation (Encyclopédie des difficultés bibliques - Évangiles et Actes - page 702).


Ps 22:17 (LXX : 21:16)

LXX (Septante)
Ils ont percé mes mains et mes pieds.

TM (Texte Massorétique)
Littéralement : Comme un lion mes mains et mes pieds.

La plupart des traducteurs ont choisi la LXX, car il est difficile de faire autrement...


Ps 40:7 (LXX : 39:6)

LXX (Septante)
De sacrifice et d'offrande [de gâteau] tu n'as pas voulu : tu m'as préparé un corps.

TM (Texte Massorétique)
Au sacrifice et à l'offrande [de gâteau] tu n'as pas pris plaisir : tu m'as creusé des oreilles.

Ce verset est cité par Héb 10:5 : les hébreux lisaient par conséquent tu m'as préparé un corps - la version hébraïque actuelle est donc dégradée.




Les Juifs actuels sont-ils conscients des modifications apportées à leur Bible dans le passé ?
Peut-être, à cause de ces différences, pensent-ils que notre Bible est faussée ?

Avant les découvertes de Qumrân, on attribuait généralement les divergences entre les deux textes à l'interprétation des LXX. (La Bible grecque des Septante, CNRS, p. 188). Les découvertes de Qumrân ont résolu une énigme : on sait maintenant que le grec, lorsqu'il s'écarte du TM (texte massorétique, AT hébreu), n'invente pas. (La Bible grecque des Septante, CNRS, p. 190)

Les Juifs sont-ils au courant que ces différences (LXX // TM) proviennent de leurs élites du passé (les massorètes, qui ont fixé le texte hébreu), et non pas des chrétiens ?

Certains fragments corroborent la forme LXX contre celle du TM. (La Bible grecque des Septante, CNRS, p. 189)

La découverte des manuscrits de Qumrân a été l'occasion de constater nombre d'accords entre ces témoins d'un texte hébreu antérieur à celui des massorètes et la LXX : on dispose désormais souvent d'un texte proto-massorétique identique au substrat des LXX. (CNRS, pp. 203-204)




  
Derniers exemples (il y en a beaucoup d'autres)

Psaume 145 (LXX : 144) : il devrait y avoir 22 versets qui s'alignent selon les 22 lettres de l'alphabet hébreu, mais la lettre Nun et le verset correspondant manquent dans le TM. La LXX et les manuscrits de Qumrân contiennent ce verset (entre le 13 et le 14). 



Le TM n'a pas la version complète du chant de Deutéronome 32:43, alors que la LXX et les manuscrits de Qumrân l'ont. Dans Deutéronome 32:43, il manque une phrase citée dans Hébreux 1:6 à partir de la LXX. Il est écrit dans Hébreux 1:6 "Lorsqu'il introduit dans le monde le premier-né, il dit: Que tous les anges de Dieu se prosternent devant lui!".

En Isaïe 61:1, le TM supprime la phrase "aux aveugles le recouvrement de la vue", que l'on trouve cependant en Luc 4:18 et dans la LXX. Luc 4:18 rend le texte d'Isaïe 61:1 tel que l'avait lu Jésus en hébreu dans la synagogue. Cette version que Jésus cite est l'antique version hébraïque, sur laquelle se base la LXX. 

Dans 134 versets, le TM a remplacé le tétragramme YHWH par "Adonaï" (Seigneur). Ces changements ont été faits partout où un texte peut laisser entendre que le Messie est la manifestation corporelle de YHWH lui-même. 

En Isaïe 53, le TM supprime le mot "lumière" au verset 11. Après le mot "verra", il doit y avoir un autre mot qualifiant ce que le serviteur souffrant verra. Ce mot, "lumière", se retrouve dans la LXX et dans les manuscrits de Qumrân. Ainsi nous voyons le Messie mourir puis revoir la lumière et prolonger ses jours. C'est une référence claire à la résurrection. 

Communiquer et réagir positivement

Comment communiquer positivement avec une personne qui est la source d'une réaction "négative" de notre part ? L'essentiel n'est pas, en effet, ce qui nous arrive, mais comment on y réagit. La preuve: certaines personnes réagissent négativement à une situation, alors que d'autres, devant la même situation, réagissent positivement.

Vous pouvez dire à la personne en question:
- lorsque tu <les faits, la cause de votre réaction>,
- je sens <ce que vous ressentez> (et non pas "je suis <ce que vous ressentez>" [*]),
- parce que <la raison de votre réaction, votre besoin>.
- Pourrais-tu <demande de changement> ?

Exemple:
Lorsque tu conduis de cette manière, je sens la nervosité monter en moi, parce que je crains un accident et ai besoin de sécurité. Pourrais-tu conduire de manière plus cool ?

[*] Nous avons tendance à nous identifier à ce que nous ressentons. Or, nous ne SOMMES pas en colère, agacés, etc., mais IL Y A de la colère, de l'agacement, etc., en nous.

Compléments



Nous pouvons encore aller plus loin, du moment que l'essentiel n'est pas ce qui nous arrive, mais comment on y réagit: si ce qui nous dérange ne porte pas à grave conséquence (comme le serait p.ex. un accident de voiture), nous pouvons nous dire: "est-ce ce qui se passe (comportement d'autrui, événement, etc.) qui est le problème, ou est-ce ma réaction ?" La plupart du temps, c'est ma réaction. Dans ce cas, inutile de faire une remarque à la personne ou sur l'événement concerné...



Allons encore plus loin: devons-nous nous blâmer nous-mêmes de réagir négativement lorsque les choses ne se passent pas comme prévu ? Inutile de nous blâmer.
Inutile non plus de chercher à changer: plus on essaie, plus on donne de l'importance et du pouvoir à nos réactions.
Tous ce que nous avons à faire, c'est de comprendre ce qui se passe en nous, comment nous avons été programmés par le monde: les choses, alors, se régleront d'elles-mêmes.
La preuve ? Essayez, et vous verrez...

Méditation biblique: une aide

Méditation biblique ("lectio"): une aide pour vous guider
(ceci est un squelette: on peut l'étoffer selon les besoins du moment)

Quelques jours avant la rencontre: annoncer - ou non - le texte à méditer
Il est cependant recommandé de le faire, et ceux qui ne le souhaitent pas ne liront simplement pas par avance le passage en question.

Avant de commencer:
  • Bref moment de silence puis de prière, permettant à chacun d'amener à Dieu son coeur afin qu'Il le dispose à l'écoute dans son être le plus intime
  • Puis invocation de l'Esprit saint, afin de ne pas passer à côté de ce que le Seigneur veut nous offrir
Ensuite:
  • Lecture lente, à haute voix, si possible dans plusieurs traductions différentes
    C'est Dieu qui parle: écouter attentivement, laisser le texte pénétrer dans le coeur
    Attitude d'accueil total
  • Éventuellement approfondissement du texte, zèle pour en chercher le sens
    L'animateur peut apporter le résultat de ses propres recherches, puis demander si quelqu'un veut exposer un autre aspect du message apte à enrichir le groupe
    (c'est le message central qui est ici recherché: chacun aura le sien, car chacun sera interpellé selon sa sensibilité à l'Esprit, son expérience de vie, sa connaissance biblique)
    => attention, ce n'est pas une étude biblique
  • On peut ici relire encore une fois le texte
  • Moment silencieux de 15 à 20 minutes: c'est le moment personnel de présence à Dieu, à travers Sa Parole écrite par l'Esprit saint
    (ceux qui le souhaitent peuvent se déplacer pour s'isoler un peu)
    Dialogue intérieur avec Dieu: chacun "rumine" ce qui lui parle dans le texte lu, demande des éclaircissements à l'Esprit
    => il ne s'agit pas d'introspection, ni de compréhension intellectuelle, mais de réception de ce qu'Il nous offre, et de réponse joyeuse et confiante au plus profond de notre être
    => dans la mesure du possible, ne pas perturber ce silence
  • On peut ici relire encore une fois le texte
  • Partage, qui permet à l'un ou l'autre de brièvement partager en témoignant de ce qui s'est passé dans le secret de son coeur
    => ce n'est pas une explication de texte
    => parler en JE, et non pas en ON ou en NOUS
    => chacun écoute dans le silence et le respect, sans commenter ce qu'a dit une autre personne
  • On peut ici relire encore une fois le texte
  • Prière finale
    On prie en fonction de ce qu'on a reçu
    On peut prier un/des versets
    On peut prier les uns pour les autres en rapport avec ce qui a été reçu

Chacun continuera s'il le souhaite à méditer ce texte dans les heures/jours qui suivent

La conscience est la porte de l'esprit

Tu veux vraiment être guéri(e) ?
Non, tu ne veux pas être guéri(e).
Et tu ne veux pas connaître la vérité.
Car cela est douloureux.
Mais tu veux juste être soulagé(e).
Si tu veux être guéri(e) sans souffrance
tu seras comme ceux qui sont en faveur du progrès
à condition que le progrès puisse se faire sans changement.
Tes souffrances sont insupportables ?
Le moment présent n'est jamais insupportable.
C'est ce que tu crains qu'il t'arrive dans les cinq minutes
ou dans les cinq jours
qui t'est insupportable.
Cesse de vivre dans le futur.
Si tu recherches la vérité,
tu dois posséder une qualité
plus essentielle que toutes les autres.
Non pas une irrésistible passion pour la Vérité.
Mais la volonté d'admettre,
en tout temps,
que tu as peut-être tort.
Mais tu as peur.
Comment te débarrasser de la peur ?
Cesse de t'y accrocher.
La preuve que tu t'y accroches:
pense à ce contre quoi ta peur te protège,
alors tu verras ta sottise.
Combien de temps te faudra-t-il pour résoudre ce problème,
et tous les autres ?
Pas une minute de plus que le temps nécessaire pour le(s) comprendre.
Et si ces problèmes sont cachés ?
Écoute bien ce que disent les critiques,
car ils révèlent ce que tes "amis" te cachent.
Et comprends ce dont tu n'as pas besoin.
Et surtout n'aie pas peur du lendemain:
la journée d'hier était tout aussi empreinte de menaces.
Sois né(e) d'en-haut: change ton état d'esprit,
aie une vision radicalement différente de la réalité!
Mets le feu au temple de tes croyances:
lorsqu'il sera détruit,
tu auras une vision plus claire du Ciel sans limites.
Si tu recherches la paix,
c'est toi-même que tu dois changer,
et non pas les autres.
Il est plus facile de se protéger les pieds avec des pantoufles
que de recouvrir la terre entière d'un tapis.
Ne suis personne,
à part Jésus:
le jour où tu suivras quelqu'un,
tu cesseras de suivre la Vérité.
Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence,
elle sanctifie l'aveuglement.
N'oublie jamais cela:
la religion est un système que se crée l'être humain pour fuir Dieu.
Ce n'est que lorsqu'un millier de gens sincères t'accuseront d'avoir blasphémé
que l'on peut être sûr que tu auras atteint la vérité,
comme Jésus,
La Vérité.
Ces gens ne veulent pas vraiment grandir,
ne veulent pas vraiment changer,
ne veulent pas vraiment être heureux.
Ils vont voir une personne qui soigne l'âme
pour trouver le soulagement,
seulement le soulagement.
Pas pour guérir vraiment.
Mais c'est l'esprit,
pas l'âme,
qu'il faut soigner:
rien n'est plus concret que la spiritualité,
car lorsqu'il est question de spiritualité,
il s'agit de désapprendre,
désapprendre presque tout ce que l'on a appris.
Avoir la volonté de désapprendre,
et d'écouter.
La chose la plus difficile au monde est d'écouter,
de voir.
Tu ne veux pas voir.
Une ouverture,
une franchise totale devant la vérité,
quelles que soient les conséquences,
quel que soit le chemin qu'elle va te faire prendre,
quelle que soit ton ignorance au sujet de ce chemin.
Cela s'appelle la foi.
Pas la croyance,
la foi.
Tes croyances t'apportent la sécurité,
alors que la foi signifie insécurité.
Dans quelle mesure es-tu prêt(e) à accueillir
ce qui ne t'est pas familier ?
La première réaction est la peur.
Ce n'est pas que tu craignes l'inconnu:
on ne peut craindre une chose que l'on ne connaît pas.
Personne n'a peur de l'inconnu.
Ce que tu crains est la perte du connu.
C'est cela que tu crains.
Tu n'oses pas te mettre à réfléchir
car tu ne saurais plus comment faire
pour continuer à fonctionner.
La seule tragédie existant dans le monde est l'inconscience.
C'est de cette calamité que découle la peur,
et c'est de la peur que découle tout le reste.
La souffrance prouve que tu as perdu contact avec la réalité.
La souffrance t'est donnée afin que tu ouvres les yeux sur la vérité,
afin que tu puisses comprendre qu'il y a un mensonge quelque part.
Elle est comme ces douleurs physiques qui te sont données,
afin que tu puisses comprendre qu'une maladie ou un problème physiologique est en toi.
La souffrance survient lorsque tu te heurtes à la réalité.
Lorsque les illusions se heurtent à la réalité,
lorsque les mensonges se heurtent à la réalité,
tu souffres.
En dehors de cela,
il n'y a pas de souffrance.
Les sentiments négatifs sont en toi,
pas dans la réalité.
Alors cesse d'essayer de la changer.
Tu veux changer le monde ?
Pourquoi ne pas commencer par changer, toi ?
Cesse d'essayer de changer les autres.
Nous n'avons pas à changer ce qui nous entoure.
Ni les événements,
ni les circonstances,
ni les contingences,
ni les gens ne possèdent le pouvoir de te blesser ou de t'inquiéter.
Plus tu essaieras de les changer,
plus tu t'embourberas.
Plus tu résistes à une chose,
plus tu lui donnes du pouvoir.
Lorsque tu essaies de transformer
ce qu'est un être ou une chose
en ce que tu penses qu'il ou elle devraient être,
tu cesses de comprendre.
Les gens qui traversent la vie avec des idées fixes ne se transforment jamais.
Ils sont tout simplement inconscients de ce qui se passe.
Lorsque tu es conscient(e) d'une chose, tu peux prendre le contrôle sur cette chose.
Lorsque tu n'en es pas conscient(e), c'est elle qui a le contrôle sur toi.
On est toujours l'esclave de ce dont on n'est pas conscient.
C'est en en prenant conscience que tu t'en libères.
Cette chose est toujours là,
mais tu n'es plus atteint(e) par elle.
Tu n'es plus sous son influence,
tu n'es plus son esclave.
Tu ne dois rien faire pour être libre,
tu dois au contraire laisser tomber des choses.
Lorsque tu cesseras d'avoir des opinions,
tu sauras.
C'est alors que tu te libères.
Réussir sa vie, c'est se réveiller.
Au fur et à mesure que grandira ta conscience,
tu réagiras de moins en moins et agiras de plus en plus.
Le bonheur est l'état naturel des petits enfants,
à qui le royaume appartient jusqu'à ce qu'ils soient contaminés
et souillés par la stupidité de la société et de la culture.
Lorsque tu traverses la vie avec des préférences
sans autoriser aucune d'entre elles à être la condition de ton bonheur,
cela signifie que tu es réveillé(e).
Tu te diriges vers le bonheur qui consiste en une absence d'illusion,
état qui te permet non pas de voir les choses en fonction de ce que tu es,
mais en fonction de ce qu'elles sont.
L'illusion consiste à croire que les événements extérieurs
ont le pouvoir de te blesser et que les gens qui t'entourent ont ce même pouvoir.
C'est faux.
C'est toi qui leur donnes ce pouvoir.
Le seul moyen de changer est de changer ta compréhension des choses.
Mais qu'est-ce que cela veut dire ?
Comment y arriver ?
Tu as besoin d'entrer en contact avec la réalité.
Tu as besoin de t'évader de ta prison,
de ta programmation,
de ton conditionnement,
de tes fausses croyances,
de tes fantasmes.
Ne décore pas ta prison,
la porte est ouverte:
sors!
Le bonheur est un état libre de toute illusion,
un état que l'on obtient en se débarrassant de ses illusions.
Tu ne changeras pas si tu te contentes de changer ton monde extérieur,
tu ne changeras pas en changeant de métier,
de conjoint,
de maison,
de conseiller spirituel
ou de religion.
Croire cela équivaut à croire que l'on change d'écriture
en changeant de crayon.
Si tu prends conscience des barricades que tu élèves sur le chemin de l'amour,
de la liberté
et du bonheur,
celles-ci s'effondreront.
Ouvre la Lumière de la conscience
et l'obscurité se dissipera.

+

Psaume 23

Un psaume pour David

Le Seigneur s'occupe de moi comme un berger

Et rien ne me manque

Il a dressé ma tente en des lieux de tendres pousses

Il m'a nourri d'eaux de repos

Il a réorienté le souffle de ma vie vers le haut

Il m'a guidé sur des chemins de justice, à cause de son nom

Ainsi, même si je dois aller au milieu de l'ombre de la mort, je ne serai pas effrayé par le mauvais, car tu es avec moi

Ta houlette et ton bâton sont mon secours

Tu as préparé devant moi une table, en face de ceux qui m'accablent

Et tu as oint ma tête d'huile, et ta coupe m'enivre d'excellence

Et ta grâce me poursuit tous les jours de ma vie, et ma demeure est dans la maison du Seigneur pour la durée des jours

(Traduction à partir de la Septante)

Utilisez l'Esprit que Dieu vous a donné

Les savants qui sont de vrais scientifiques, qui comprennent réellement ce qu'ils observent et conceptualisent, et ne prennent pas leurs désirs pour des réalités, savent que la science n'explique pas la réalité, mais qu'elle montre comment l'être humain voit, comprend, la réalité.

De même, le chrétien qui a compris la réalité de la foi, et qui ne prend pas ses désirs pour des réalités, sait que la Bible n'est pas un livre historique, ni de science, mais qu'elle a été écrite pour notre instruction, et que c'est spirituellement qu'on la comprend.

Cela permet de résoudre définitivement la grande majorité des problèmes suscités par les "textes sacrés" et de les interpréter selon l'Esprit. Ces textes sont des images, des métaphores, des paraboles, etc.

P.ex., si la femme "soumise à l'homme" est une image de l'âme (irrationalité) soumise à l'esprit (rationalité), tous les passages problématiques sur ce thème, y.c. le récit d'Adam et Ève, s'universalisent et deviennent valides à toute époque, en tout lieu, pour toute culture non obscurantiste.

Si les guerres sont comprises comme des guerres à l'intérieur de notre être, tout devient lumineux. Etc.

Le temps est venu pour ceux qui en sont restés au biberon de devenir des adultes, qui utilisent les facultés que Dieu leur a données, pour comprendre les choses de l'Esprit par l'Esprit, à savoir spirituellement.

Apocalypse (révélation) de la Vie en Christ

La 1ère vision d'Ézéchiel


Le livre d'Ézéchiel
De même que le livre de l'Apocalypse est le livre des livres, le livre d'Ézéchiel est le livre des livres de l'AT

Il est tellement inspiré / spirituel, que beaucoup se sont cassé les dents à essayer de le comprendre, en particulier sur le chapitre 1 que nous étudierons ici

Pourtant :
  • nous savons que le Fils de Dieu est venu, et Il nous a donné une intelligence afin que nous connaissions le Véritable - et nous sommes dans le Véritable, [savoir] dans son Fils Jésus Christ : Lui est le Dieu véritable et la Vie éternelle (I Jean 5:20)
  • l'onction que vous avez reçue de Lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin que personne vous enseigne, mais comme la même onction vous enseigne à l'égard de toutes choses, et qu'elle est vraie et n'est pas mensonge - et selon qu'elle vous a enseignés - vous demeurerez en Lui (I Jean 2:27)
  • quand l'Esprit de Vérité sera venu, Il vous conduira dans toute la Vérité, car Il ne parlera pas de par Lui-même - mais Il dira tout ce qu'Il aura entendu, et Il vous annoncera les choses qui surviennent (Jean 16:13)
Ce n'est donc pas intellectuellement que nous devons aborder ce texte - ni d'ailleurs la Bible entière - mais avec l'Esprit de Dieu (Chercher des sens cachés à la Bible, et particulièrement à ce passage, sans l'Esprit, mène à l'ésotérisme et à tout son cortège d'égarements)

La traduction : celle des LXX
La version grecque des LXX (Septante) est plus ancienne que la version massorétique en hébreu : c'est donc elle qui nous servira de référence pour la compréhension des textes de l'AT tels qu'ils ont été transmis par l'Esprit de Dieu

Ce même Esprit a d'ailleurs choisi la version des Septante pour inspirer les citations, dans le NT, de textes de l'AT - d'où des surprises lorsqu'on consulte ces textes dans nos bibles ayant des AT traduits de l'hébreu massorétique - et une pierre d'achoppement pour les Juifs, qui peuvent penser que notre foi s'appuie sur des traductions faussées

L'exemple le plus édifiant est la lettre aux Hébreux : destinée à des Hébreux, ses citations de l'AT sont pourtant tirées de la version grecque des LXX!

La démonstration est faite : la version grecque des Septante est la version choisie par le Saint-Esprit de Dieu comme version de référence de l'AT

Etat d'esprit du lecteur
Ce texte, comme Genèse 1 ou Genèse 2Matthieu 24 ou l'Apocalypse, et le reste de la Bible, demande, pour parvenir à une pleine compréhension de la pensée de Dieu, un effort particulier :
  • Persévérance de la volonté, pour avoir le courage d'aller jusqu'au bout
  • Vigilance de l'esprit, pour n'accueillir que ce que Dieu a à nous dire
  • Reconnaissance du coeur, pour ces merveilleuses révélations
Christo-centrisme
Comme tout le contenu de la Bible, ce passage est christocentrique, car Christ est le Chemin qui mène à Dieu, la Vérité qui rend libre, la Vie de plénitude
Chiffres et nombres
Pour la signification des chiffres et nombres, reportez-vous à la page Les chiffres et nombres de la Bible

1.1Et il fut fait, la trentième année, le quatrième mois, le cinquième jour du mois, comme j'étais au milieu des captifs, près du fleuve du Kébar, que les cieux furent ouverts, et je vis des visions d'Élohim.
1.2Le cinquième jour du mois - c'était la cinquième année de la captivité du roi Jehoyakin,
1.3le Verbe de YaHWeH vint à Ézéchiel, le sacrificateur, fils de Buzi, dans la terre des Chaldéens, près du fleuve du Kébar. Et la main de YaHWeH fut sur moi.

Il fut fait : Christ est le principe, cause - mais aussi but - de tout : rien n'arrive au hasard

Lorsque nous avons fait trente fois (10 x 3 : 10 = expérience humaine, 3 = aux 3 niveaux) le tour (année) du Soleil de Justice, nous sommes prêts pour la révélation (Christ avait trente ans lorsque le Ciel s'ouvrit à son immersion)

Le 4ème mois : le mois a trait à la Lune (elle met un mois pour effectuer une révolution), qui symbolise l'Église (l'Église reflète la lumière du Soleil de Justice, comme la Lune reflète la lumière du soleil) : le 4ème mois représente donc l'Église de tous les horizons (4 points cardinaux), et de toutes les époques (dans l'espace-temps à 4 dimensions)

Cinquième jour : cette révélation est par conséquent pour tous les sauvés, dont les sens (cinq) spirituels sont en éveil (jour : le jour symbolise notre relation à Dieu - nous Le voyons à la lumière du jour qu'est la révélation faite par l'Esprit)

Nous sommes tous au milieu de captifs :
  • captifs du matérialisme, de la consommation, de l'argent
  • esclaves de refoulements, de sentiments enfouis
  • attachés à une religion, une philosophie, une culture
  • obsédés de l'image qu'ils donnent, de l'apparence, du politiquement correct ("sauver la face")
  • dépendants d'une mode, d'un code
  • conditionnés par leurs gènes, leur éducation
  • etc.
2 Pierre 2:19 : chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui

Le Kébar est un affluent qui nourrit le fleuve de notre péché qu'est l'Euphrate : le salut est pour les pécheurs, pas pour les justes

Les cieux furent ouverts : pour permettre la révélation des choses d'En haut, destinée aux nés d'En haut, et voir des visions d'Élohim, le ciel s'ouvre

Élohim est un pluriel :
  • le Père, celui par qui nous sommes engendrés d'En haut
  • le Fils, qui nous a acquis cette nouvelle naissance par Son sang à la Croix
  • l'Esprit, par lequel nous appelons Dieu "Père"
Cinquième année de captivité : la captivité est le résultat des oeuvres des hommes (cinq) - ce sont les hommes qui s'enferment pour se cacher - face à la Justice (soleil : année) - et Dieu appelle : où es-tu ? (Genèse 3:9)

Le Verbe, Christ, Principe de tout (Genèse 1:1 : dans le Principe, Élohim... - Jean : 1:1 dans le Principe était le Verbe...)

Ézéchiel = Dieu fortifie : ce n'est pas pour nous décourager que Dieu nous donne cette vision, mais, en pédagogue, pour nous fortifier - ayant la vision de choses dont nous étions jusqu'ici inconscients, nous prenons conscience de la réalité de Dieu et de Son Christ Sauveur

Sacrificateur : en Christ, nous sommes tous sacrificateurs (Ap 5:10) - cette vision donnée à Ézéchiel est par conséquent la nôtre : à nous de nous l'approprier!

1.4Je regardai, et voici, un Esprit puissant vint du Nord - il portait en lui une grande Nuée, environnée de Lumière, et un Feu qui lançait des éclairs. Le centre du Feu avait l'apparence de l'électrum : en lui rayonnait la Lumière!
1.5Au centre encore, il y avait comme la ressemblance de 4 Vivants : telle était leur apparence - la ressemblance d'un homme était sur eux.

Je regardai : nous ne verrons jamais rien si nous ne regardons pas - combien regardent ce que Dieu a à leur montrer ?

Du nord vient le jugement, le tri, qui rappelons-le est quelque chose de positif, puisqu'il permet de se débarrasser en nous de ce qui n'est pas conforme à la Justice de Dieu

La nuée est ce qui se trouve entre visible et invisible, et les relie : entourée de lumière, elle nous révèle l'invisible - et nous comprenons que la cause des choses visibles se trouve dans le monde invisible de Dieu

Le feu de Dieu consume tout ce qui est périssable, tout ce qui n'est pas éternel : en des éclairs de lucidité, nous prenons conscience que dans notre folie nous donnons de l'importance au périssable, et que ce avec quoi nous passerons l'éternité ne nous intéresse pas

L'électrum, ambre or, ici au centre du feu, est couleur or pour nous rappeler que le feu nous purifie comme l'or, mais que dans le même temps l'ambre est transparent : plus rien ne doit cacher notre monde intérieur - seul un monde intérieur transparent, ouvert tout entier à Dieu, pourra être entièrement purifié par Lui, dans les moindres recoins mis en évidence par la lumière

Concernant les 4 vivantsvoir le chapitre 4 du livre de l'Apocalypse


1.6Ils avaient chacun 4 faces, et chacun 4 ailes.
1.7Leurs jambes étaient droites, leurs pieds, ailés, étincelaient comme des éclairs de bronze. Leurs ailes étaient lestes.
1.8Sous leurs ailes, il y avait une Main d'homme, sur leurs 4 côtés.
1.9Les visages des 4 ne se tournaient pas quand ils allaient : ils allaient chacun droit devant soi.

Concernant les 4 facesvoir le chapitre 4 du livre de l'Apocalypse

Les 4 ailes mettent en évidence l'aspect spirituel de ces vivants, avec des conséquences sur notre monde intérieur (le monde, même intérieur, a 4 points cardinaux), ainsi que dans notre espace-temps (3 dimensions spatiales + 1 dimension temporelle)

Leur marche (jambes) est droite : elle est dans la Justice de Dieu - cette Justice de Dieu ne peut être accomplie que par les justifiés, qui, ayant Christ en eux, peuvent agir avec justesse

Cette marche n'est pas terrestre - du vieil homme - mais spirituelle (pieds ailés) - de l'Homme Nouveau

En tant qu'engendrés d'en haut, nous voyons comme par des éclairs, qui illuminent notre marche dans la nuit

Le bronze, alliage de cuivre et d'étain, montre que le Ciel rejoint la Terre, que Dieu n'hésite pas à se faire Homme pour les hommes (bronze = alliage de chaleur - cuivre - et de tendresse - étain)

Les ailes sont lestes (rapides et légères) car, de même que les conséquences spirituelles de nos actions sont immédiates, de même le secours spirituel est immédiat pour qui le demande

La main d'homme sous les ailes est le secours de Dieu fait homme, efficace en tout lieu (3 dimensions) et tout temps (=> 4 côtés)

Les visages ne se tournent pas : « la femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel » (Genèse 19:26)

Ils vont chacun droit devant soi : la volonté de Dieu compte avant tout - ils ne s'occupent pas des circonstances

1.10Leur visage ressemblait à un visage d'homme. Les 4, ils avaient une face de lion, à droite. Les 4 avaient une face de taurillon, à gauche, et les 4 une face d'aigle!
1.11Les 4 avaient leurs ailes déployées vers le haut : 2 ailes de l'un étaient liées aux ailes de l'autre, et 2 ailes couvraient leur corps.

Concernant les 4 faces, voir le chapitre 4 du livre de l'Apocalypse

Les ailes déployées vers le haut : la spiritualité (ailes) sert au contact avec Dieu (vers le haut), et non pas à se créer une atmosphère spirituelle, ou à se créer de la spiritualité pour elle-même, ou encore une spiritualité sur mesure


Elle sert également au contact les uns avec les autres (ailes liées aux ailes de l'autre)

L'Église, corps de Christ, est encore cachée (corps couvert par les ailes) : seule la tête, Christ, est ici mise en évidence (visage d'homme et autres faces)

1.12Chacun allait droit devant soi : ils allaient où l'Esprit allait, et ne retournaient pas!

Il est important d'aller où l'Esprit va, et non pas où l'esprit du monde va :
  • le vieil homme va où l'esprit du monde va
  • l'Homme Nouveau va où l'Esprit de Dieu va
Et qui plus est : il est important de ne pas retourner! - « ce que dit le proverbe véritable leur est arrivé : Le chien est retourné à ce qu'il avait vomi lui-même, et la truie lavée, à se vautrer au bourbier » (2 Pierre 2:22)

1.13Au milieu des Vivants, comme des charbons ardents d'un feu, semblables à l'aspect de lampes tournant au milieu des Vivants, et comme la clarté du feu - du feu sortaient des éclairs!

Au milieu des vivants : sur terre, nous sommes au milieu de morts - « Jésus lui dit : Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts » (Matthieu 8:22) - mais spirituellement, au ciel, ici et maintenant, nous sommes au milieu des vivants, nos frères nés d'En haut

Les charbons ardents servent à rallumer le feu lorsque ce dernier s'éteint - « il ne brisera pas le roseau froissé, et il n'éteindra pas le lumignon qui fume, jusqu'à ce qu'il ait produit en victoire le jugement » (Matthieu 12:20)

Les lampes éclairent tout ce qu'elles peuvent de chaque aspect de notre vie (elles tournent)

1.14[Et les Vivants couraient et retournaient, comme l'aspect de l'éclair.]

Ce verset ne figure pas dans la version des LXX (et pour cause : ils retournent...!)

1.15Je regardais, et voici, les 4 Vivants avaient chacun une roue à leur suite, sur la Terre.

Dieu EST le même hier - aujourd'hui - éternellement : la roue symbolise cette constance accompagnée d'un renouveau continuel : la Vie a une base constante (axe), mais elle évolue (tourne)

Tout ce qui évolue suit un cycle :
  • cycles du soleil, de la lune
  • cycles de l'eau, des saisons
  • cycles du carbone, de l'azote, de l'oxygène
  • cycle du renouvellement de nos cellules
  • etc.
Ces cycles assurent la Vie, et affranchissent du conditionnement, libèrent des dépendances : c'est pourquoi les vivants ont une roue

Nous avons plusieurs cycles dans nos propres vies :

  • naissance physique, vie animale, psychique, du vieil homme
  • engendrement d'En haut (nouvelle naissance), vie spirituelle, de l'Esprit, de l'Homme Nouveau
  • mort physique, nouvelle vie dans l'au-delà
Le centre de la roue est Christ, Principe de tout, qui rayonne la Lumière de Dieu transmettant la Vie, et permet ainsi la marche / croissance vers la Jérusalem Céleste

Les cycles sont particulièrement marquants dans la vie des fil(le)s de Dieu : la grande conversion à Dieu est jalonnée de conversions, de naissances continuelles (*), au fur et à mesure du cheminement vers la Jérusalem Céleste

1.16Les roues avaient comme l'aspect d'une chrysolithe, et les 4 avaient le même aspect. Elles fonctionnaient comme si une roue était dans une roue.

La chrysolithe est verte, et le vert est une des 3 composantes de base de la lumière (**) - et 7ème fondement de la muraille de la Jérusalem Céleste (Ap 21:19-20)

Les roues sont donc parfaites (sept), car consolidées en leur centre par Christ


Une roue dans une roue : pour rester vivants, notre cycle doit se conformer à celui de Christ, qui fait de même avec Dieu :
  • Christ est Dieu et Homme, et Christ Homme fait la volonté de Christ Dieu, car Dieu est en Christ et est le moteur de Son fonctionnement
  • De même nous avons laissé notre vieil homme à la croix, afin que notre fonctionnement se fasse par Christ - Nouvel Homme - en nous
  • Dieu en Christ et Christ en nous : nous sommes le temple de Dieu
  • Réciproquement (complétude du cycle), de par le salut nous sommes en Christ et Christ en Dieu : qui pourra nous désaxer, nous décentrer ?
1.17Elles allaient sur leurs 4 côtés, elles ne se tournaient pas en allant.

Rien de notre terrain (quatre) intérieur ne doit rester caché, inexploré par Christ en nous - et tout en nous doit aller droit au but sans tourner d'un côté ou de l'autre

1.18Leur circonférence (ou jante) ne se tournait pas non plus. Elles étaient hautes - je regardai : leurs circonférences à toutes les 4 étaient pleines d'yeux tout autour!

Ces yeux voient tout en nous, de leur hauteur, jugent/trient ce qui en nous doit subsister et ce qui en nous doit être abandonné

La circonférence est solidaire de la roue : elle va elle aussi droit au but, sans se détourner de sa mission

1.19Quand les Vivants allaient, les roues allaient à leur suite - quand les Vivants s'élevaient loin de la terre, les roues s'élevaient.

Les cycles de Vie ne sont pas linéaires : ils s'étendent à la dimension spirituelle de la Vie, s'élèvent avec elle

1.20Là où était la Nuée, là allait l'Esprit. Les Vivants et les roues allaient, et montaient avec eux, car un Esprit de Vie était dans les roues!

La nuée, entre terre et ciel, lien entre terrestre et spirituel : là est l'Esprit de Vie, qui nous relie à Dieu (relation/foi)

Sans Esprit de Vie, pas de véritable spiritualité!

1.21Quand ils allaient, elles allaient. Quand ils s'arrêtaient, elles s'arrêtaient! Quand ils s'élevaient loin de la Terre, elles s'élevaient avec eux, car un Esprit de Vie était dans les roues!

Là où est la Vie, là sont les cycles de Vie, pour la croissance spirituelle

Pas de Vie, pas de cycle, pas de renouveau - mais la mort

1.22Et au-dessus de la tête des Vivants, quelque chose ressemblait à un firmament, à l'aspect d'un cristal étendu, d'En haut, sur leurs ailes!

Lire Ap 15:2 : la mer de verre (firmament)

1.23Au-dessous du firmament, leurs ailes étendues battaient l'une vers l'autre! Chacun en avait deux jointes, qui couvraient leur corps.

Voir verset 11 plus haut

1.24Et j'entendis la Voix de leurs ailes quand ils allaient, pareille à la Voix d'Eau abondante. Quand ils stationnaient, ils laissaient reposer leurs ailes.
1.25Et voici, une Voix d'au-dessus du firmament qui était sur leurs têtes.

Les ailes - le monde spirituel (Saint-Esprit, anges, songes) - ont une voix qui nous parle

Et quand cette voix parle, c'est comme l'eau du baptême (eau abondante : car baptême = immersion - du verbe baptizô) : nous sommes purifiés, et recevons des forces pour aller de l'avant

Cette eau est celle de Christ, qui rafraîchit, abreuve, repose : nous n'avons pas besoin constamment de présence manifeste, extraordinaire, de l'Esprit - les ailes reposent en effet lorsque Christ est présent - et la voix de l'Esprit se fait le mieux entendre dans le repos

1.26Et comme l'apparence d'une pierre de saphir sur elle, [quelque chose] qui ressemblait à un Trône, et sur ce qui ressemblait à un trône, quelque chose, au-dessus, qui avait l'apparence d'un homme.

Le saphir courant est bleu, et le bleu est une des 3 couleurs de base de la lumière (**) - et 2ème fondement de la muraille de la Jérusalem Céleste (Ap 21:19-20) : deux représente le témoignage - et deux témoignent ici : Christ Dieu et Christ Homme

Sur le trône de Dieu règne Christ Homme - Il règne si nous Le laissons régner, si notre vieil homme a fait place à l'Homme Nouveau

1.27Et je vis comme l'aspect de l'électrum, depuis la forme des reins, vers le haut, et depuis la forme des reins, jusqu'en dessous, je vis comme une vision de feu, et son resplendissement tout autour.

De même qu'au verset 4, l'électrum est associé à la purification par le feu, et ici il est de plus associé à la purification par les reins : non seulement ce qui n'est pas de Dieu en nous est éliminé par son Esprit de Feu (l'avoir devient être), mais le faire devient croître

Le Nouvel Homme peut régner si nous avons passé par le feu purificateur vers le haut (esprit purifié) et vers le bas (psychisme purifié)

1.28Comme l'aspect de l'Arc, quand il est dans la Nuée un Jour de pluie, tel était l'éclat de Sa splendeur tout autour. C'était l'image de la ressemblance de la Gloire de YaHWeH! Je vis, je tombai sur ma face, et j'entendis une Voix qui parlait!

Les sept (7 = perfection) couleurs de l'arc de la nuée, forment ensemble le blanc lumière de Christ

Le blanc lumière est également formé des 3 couleurs fondamentales (**) : preuve de la perfection (sept) du Dieu 3 en 1

Christ est la gloire de YaHWeH : Il a vaincu la mort! (la gloire est ce qui résulte de la victoire de la vie sur la mort)

Au début du chapitre je regardai (v.4) - ici, j'entends : maintenant je comprends!

(*)Ces naissances continuelles se produisent dans une seule vie : ceux qui pressentent plusieurs vies par mort et renaissance se trompent lorsqu'ils concluent à la réincarnation, car il s'agit en réalité de morts à soi-même et de naissances à Dieu, dans la même vie ici sur terre
(**)Les 3 couleurs fondamentales de la lumière sont le Rouge, le Vert et le Bleu (RVB : RGB en anglais)
(à ne pas confondre avec les 3 couleurs fondamentales de l'imprimerie cyan / magenta / jaune - voir l'animation qui nous montre que ces 3 dernières résultent des combinaisons des 3 premières)

Le vert (chrysolithe - 7ème fondement de la muraille de la Jérusalem Céleste selon Ap 21:19-20) et le bleu (saphir - 2ème fondement de la muraille de la Jérusalem Céleste selon Ap 21:19-20), sont cités ici : manque le rouge, que Christ apportera - son Sang versé pour nous - et qui correspond au rubis, 6ème fondement de la muraille de la Jérusalem Céleste selon Ap 21:19-20 (Christ a pris notre humanité - six) - voir ces pierres

On a donc 7 et 6 et 2 (pour ce qui suit, lire le commentaire sur Apocalypse 11, en particulier 11:2 et 11:11)

7 x 6, qui signifie dimension totale de l'Église (7 = perfection de l'Église céleste selon Eph 5:27, cohabitant avec l'imperfection 6 de l'Église terrestre), donne 42, les 42 mois d'Apocalypse 11:2, temps de l'Église sur terre, les 3 jours 1/2 d'Apocalypse 11:11, demi-semaine de Daniel

Si on multiplie encore par le dernier chiffre, soit 2, on obtiendra deux demi semaines de Daniel (donc 1 semaine), et 2 x 3 jours 1/2, soit 7 jours, la perfection : on rejoint la roue, qui représente un cycle complet, 2 x 3 jours 1/2 (vie sur terre et vie au ciel)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)


J'élève mes yeux vers les montagnes d'où vient mon secours (Psaumes 121:1)