Rechercher dans ce blog

Tout ce qui n'est pas éternel est éternellement inutile (C.S. Lewis)

De quoi parle-t-on précisément ?


Lors d'une discussion sur un sujet, souvent les différents intervenants ne parlent pas de la même chose, même si les termes utilisés sont les mêmes. Nous trouvons le même phénomène lorsque nous lisons un article : fait-il référence à la même chose que moi, que ma façon de comprendre et de définir le sujet abordé, ou à autre chose, même si les termes utilisés sont les mêmes ?

Plusieurs exemples viennent à l'esprit : la laïcité, l'unicité de Dieu (Dieu est UN) versus la trinité (Père, Fils, St-Esprit), la foi, l'évolutionnisme, etc.

Concernant la laïcité, on trouvera un article sur le sujet ici, qui pose bien ses marques : "Commençons par définir les termes. De quoi parle-t-on précisément ?"

La trinité, elle, est aussi sujet à controverse, non seulement à l'intérieur de la foi chrétienne, mais par rapport aux religions monothéistes que sont le Judaïsme et l'Islam. La Bible est pourtant claire là-dessus : Dieu est UN. Seulement, il s'est manifesté sous 3 formes, trois rôles, "persona" en latin - et ce terme est devenu "personne" avec le temps, mais n'a rien à voir avec sa signification originelle. Lorsque vous êtes amené à parler ou écrire sur la trinité, posez-vous la question : "Commençons par définir les termes. De quoi parle-t-on précisément ?"

L'évolutionnisme est également sujet à interprétation : s'agit-il du darwinisme originel, du darwinisme tardif, de l'évolutionnisme compris comme création continue (où Dieu intervient en tant que moteur de l'évolution), etc. ? Là aussi, commençons par définir les termes : de quoi parle-t-on précisément ?

La foi, dès le départ (Paul, Jacques) est sujette à interprétation. Paul dit que la foi seule sauve, Jacques que la foi sans les oeuvres est morte. Mais si nous définissons les termes bibliquement, si la foi n'est pas qu'une croyance intellectuelle, mais un changement profond résultant d'une relation intime avec Dieu, alors il devient clair que la foi sans fruits n'est pas la foi, et que la vraie foi se reconnaît aux fruits qu'elle porte.

Faites l'exercice avec d'autres sujets : définissez les termes, à la lumière de la Bible, et voyez fondre comme neige au soleil les contradictions apparentes...


Traduction automatique

Derniers articles bibletude

blogetude

Livre de l'Apocalypse

Nouvelles du Ciel

Y a-t-il une Vie avant la mort ?

Elles/ils témoignent

Surtout ne lisez pas ce blog :-)

Contactez-nous

Nom

E-mail *

Message *

Ce n'est pas nous qui lisons la Bible, mais c'est la Bible qui nous lit! (bibletude)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)


J'élève mes yeux vers les montagnes d'où vient mon secours (Psaumes 121:1)
La raison d'être de la chrétienté (Église établie, institutionnelle)
est de rendre si possible le christianisme impossible
(Kierkegaard)