Rechercher dans ce blog

Tout ce qui n'est pas éternel est éternellement inutile (C.S. Lewis)

Se réveiller à La Réalité

Les gens ne veulent pas vraiment grandir, ne veulent pas vraiment changer, ne veulent pas vraiment être heureux. Ils vont voir un psychologue ou un psychiatre pour trouver le soulagement, seulement le soulagement. Pas pour guérir vraiment. D'ailleurs, la psychologie n'est pas plus concrète que la spiritualité: rien n'est plus concret que la spiritualité. Lorsqu'il est question de spiritualité, il s'agit de désapprendre, désapprendre presque tout ce que l'on a appris. Avoir la volonté de désapprendre, et d'écouter. La chose la plus difficile au monde est d'écouter, de voir. Nous ne voulons pas voir. Une ouverture, une franchise totale devant la vérité, quelles que soient les conséquences, quel que soit le chemin qu'elle va nous faire prendre, quelle que soit notre ignorance au sujet de ce chemin. Cela s'appelle la foi. Pas la croyance, la foi. Vos croyances vous apportent la sécurité, alors que la foi signifie insécurité. Dans quelle mesure êtes-vous prêt à accueillir ce qui ne vous est pas familier? La première réaction est la peur. Ce n'est pas que nous craignions l'inconnu: on ne peut craindre une chose que l'on ne connaît pas. Personne n'a peur de l'inconnu. Ce que l'on craint est la perte du connu. C'est cela que nous craignons. Je n'ose pas me mettre à réfléchir car je ne saurais plus comment faire pour continuer à fonctionner. La seule tragédie existant dans le monde est l'inconscience. C'est de cette calamité que découle la peur, et c'est de la peur que découle tout le reste. La souffrance prouve que vous avez perdu contact avec la réalité. La souffrance vous est donnée afin que vous ouvriez les yeux sur la vérité, afin que vous puissiez comprendre qu'il y a un mensonge quelque part. Elle est comme ces douleurs physiques qui vous sont données, afin que vous puissiez comprendre qu'une maladie ou un problème physiologique est en vous. La souffrance survient lorsqu'on se heurte à la réalité. Lorsque les illusions se heurtent à la réalité, lorsque les mensonges se heurtent à la réalité, on souffre. En dehors de cela, il n'y a pas de souffrance. Les sentiments négatifs sont en vous, pas dans la réalité. Alors cessez d'essayer de la changer. Vous voulez changer le monde? Pourquoi ne pas commencer par vous changer vous-même? Cessez d'essayer de changer les autres. Nous n'avons pas à changer ce qui nous entoure. Ni les événements, ni les circonstances, ni les contingences, ni les gens ne possèdent le pouvoir de vous blesser ou de vous inquiéter. Plus vous essaierez de les changer, plus vous vous embourberez. Plus vous résistez à une chose, plus vous lui donnez du pouvoir. Lorsque vous essayez de transformer ce qu'est un être ou une chose en ce que vous pensez qu'il ou elle devraient être, vous cessez de comprendre. Les gens qui traversent la vie avec des idées fixes ne se transforment jamais. Ils sont tout simplement inconscients de ce qui se passe. Lorsqu'on est conscient d'une chose, on peut prendre le contrôle sur cette chose. Lorsqu'on n'en est pas conscient, c'est elle qui a le contrôle sur nous. On est toujours l'esclave de ce dont on n'est pas conscient. C'est en en prenant conscience qu'on s'en libère. Elle est toujours là, mais on n'est plus atteint par elle. On n'est plus sous son influence, on n'est plus son esclave. On ne doit rien faire pour être libre, on doit au contraire laisser tomber des choses. Lorsque vous cesserez d'avoir des opinions, vous saurez. C'est alors qu'on se libère. Réussir sa vie, c'est se réveiller. Au fur et à mesure que grandira votre conscience, vous réagirez de moins en moins et agirez de plus en plus. Le bonheur est l'état naturel des petits enfants, à qui le royaume appartient jusqu'à ce qu'ils soient contaminés et souillés par la stupidité de la société et de la culture. Lorsque vous traversez la vie avec des préférences sans autoriser aucune d'entre elles à être la condition de votre bonheur, cela signifie que vous êtes réveillé. Vous vous dirigez vers le bonheur qui consiste en une absence d'illusion, état qui vous permet non pas de voir les choses en fonction de ce que vous êtes mais en fonction de ce qu'elles sont. L'illusion consiste à croire que les événements extérieurs ont le pouvoir de vous blesser et que les gens qui vous entourent ont ce même pouvoir. C'est faux. C'est vous qui leur donnez ce pouvoir. Le seul moyen de changer est de changer votre compréhension des choses. Mais qu'est-ce que cela veut dire? Comment y arriver? J'ai besoin d'entrer en contact avec la réalité. J'ai besoin de m'évader de ma prison, de ma programmation, de mon conditionnement, de mes fausses croyances, de mes fantasmes. Le bonheur est un état libre de toute illusion, un état que l'on obtient en se débarrassant de ses illusions. Vous ne changerez pas si vous vous contentez de changer votre monde extérieur, vous ne changerez pas en changeant de métier, de conjoint, de maison, de gourou ou de religion. Croire cela équivaut à croire que l'on change d'écriture en changeant de crayon. Si vous prenez conscience des barricades que vous élevez sur le chemin de l'amour, de la liberté et du bonheur, celles-ci s'effondreront. Ouvrez la lumière de la conscience et l'obscurité se dissipera. +

Mon royaume n’est pas de ce monde. Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à attirer l’attention – et on ne dira pas: voici, il est ici – ou: voilà, il est là – car voici: le royaume de Dieu est au-dedans de vous. Le Père nous a transférés dans le royaume du Fils de son amour. Il nous a faits Royaume... Si quelqu’un n’est pas engendré d’en haut, il ne peut voir le royaume de Dieu.

 

Traduction automatique

Derniers articles bibletude

blogetude

Livre de l'Apocalypse

Nouvelles du Ciel

Y a-t-il une Vie avant la mort ?

Elles/ils témoignent

Surtout ne lisez pas ce blog :-)

Contactez-nous

Nom

E-mail *

Message *

Ce n'est pas nous qui lisons la Bible, mais c'est la Bible qui nous lit! (bibletude)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)


J'élève mes yeux vers les montagnes d'où vient mon secours (Psaumes 121:1)
La raison d'être de la chrétienté (Église établie, institutionnelle)
est de rendre si possible le christianisme impossible
(Kierkegaard)